LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Romain Bouteille, comédien, invité de l'émission "Tréteaux dans la nuit" le 1er juin 1971.

Romain Bouteille : "L'humour ça ressemble aux mathématiques, c'est en soi, ça se suffit"

3h
À retrouver dans l'émission

Romain Bouteille était l'invité d'un "Bon plaisir" à la fin de l'année 1990. Fondateur du Café de la Gare en juin 1969 où il a fait connaître toute une pléiade de comédiens, il parle ici de son attrait pour l'humour logique dénué de tout militantisme et de son plaisir à taper fort et précisément.

Romain Bouteille, comédien, invité de l'émission "Tréteaux dans la nuit" le 1er juin 1971.
Romain Bouteille, comédien, invité de l'émission "Tréteaux dans la nuit" le 1er juin 1971. Crédits : Jacques CHEVRY/Ina - AFP

Dans ce "Bon plaisir" diffusé en 1990, Romain Bouteille nous éclaire sur sa façon de travailler au Café de la Gare, lieu devenu mythique pour toute une génération de comédiens comme Coluche, Miou-Miou ou Patrick Dewaere. Il disait vouloir "mettre un personnage ordinaire dans une situation extraordinaire, ou l'inverse". Il convoque pour ces trois heures de rencontre Romain Bouteille, Philippe Manesse, François Cavanna, Gérard Hernandez et le neurologue Henri Laborit.

Romain Bouteille raconte comment il aurait pu devenir instituteur après un passage à l'Ecole normale, "au bout d'un an, ils ne me supportaient plus à l'Ecole normale, alors ils m'ont jeté parce que je n'avais pas eu le baccalauréat".

J'ai réussi même à me faire jeter d'un institut médico-pédagogique qui était fait exprès pour les enfants qui ont du mal, où en principe il n'était pas possible de se faire jeter. Mais il y avait eu un cambriolage trop préparé, trop clean : je ne pouvais plus passer pour fou, j'étais beaucoup plus voyou que fou. Alors ça devenait embêtant pour un collège médico-pédagogique. [...] On était obligé de passer pour fou, sinon on était un rebelle et un fou n'est pas punissable.

Durant cet entretien, Romain Bouteille fait des commentaires sur les femmes, l'Eglise, Dieu, la bêtise, le rire, le public, parle des débuts du Café de la Gare. Il s'en prend aux institutions comme l'école qui transforme un peuple en "cheptel", "qu'on puisse le rendre rentable pour l'économie". Même la culture ne le "rend pas indépendant".

C'était le lendemain de 68, on avait plaisir à taper un peu plus précisément là où il fallait taper. On a vraiment été écrabouillés d'instituteurs, étant mômes, psychiquement. Même un bon instituteur, il impose un programme, il détermine ce qui est important et ce qui ne l'est pas. [...] Je ne peux pas leur en vouloir, c'est des pauvres gens... mais c'est des criminels. Noter un élève c'est un crime, c'est le premier crime contre l'humanité !

Il dit travailler beaucoup ses textes, reprenant des anciens sketches qui ne lui conviennent plus, pensant qu'il peut le dire en mieux : "Des fois, je me dis il faudrait mieux arriver à un sketch meilleur en refaisant la même chose."

Ça fait peur la logique ! On a l'impression que l'on vit dans une époque logique... tu parles c'est une époque complètement religieuse ! Et quand tu fais un peu de logique avec Lewis Caroll, là tu prends le vertige ! Parce que le nombre d'âneries que je peux dire en une heure, c'est effrayant. C'est ça l'horreur de la logique ....

L'humour est une chose qui doit être gratuite. L'humour ça ressemble aux mathématiques, c'est en soi, ça se suffit. Si l'humour veut avoir un message autre que purement logique, c'est-à-dire des jugements de valeur, alors là ça devient l'horreur ! On ne peut pas faire rigoler en ayant réellement l'intention de militer, c'est pas vrai. Parce qu'on milite comme un pied, comme un hypocrite, sous couleur de rigolade on dit où se trouve le bon droit, le droit chemin de la morale. C'est affreux !

  • Par Christine Goémé 
  • Avec Romain Bouteille, Philippe Manesse, François Cavanna, Gérard Hernandez et Henri Laborit
  • Réalisation Pamela Doussaud
  • Le bon plaisir - Romain Bouteille (1ère diffusion : 29/12/1990)
  • Archive Ina-Radio France
Intervenants
  • Acteur, auteur, fondateur du Café de la Gare à Paris (1937-2021)
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......