LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Bien se nourrir sans dévorer la planète

Le roman de la science - Quand les hommes auront faim

35 min
À retrouver dans l'émission

Le roman de la science - Quand les hommes auront faim (1ère diffusion : 17/04/1952 Chaîne Parisienne)

Bien se nourrir sans dévorer la planète
Bien se nourrir sans dévorer la planète Crédits : Sylvain Allemand (Coordination)

Emission radiophonique d'anticipation de Jean LUC, réalisée par Pierre BILLARD.

La question du jour est de savoir si la Terre pourra nourrir l'humanité en constante augmentation.

La Première partie de l'émission est une fiction radiophonique d'anticipation qui se déroule en 2100. A cette époque les ressources alimentaires manquent et avoir un deuxième enfant est considéré comme "un crime contre l'humanité ". A cette époque toutes les frontières auront été abolies, la Terre sera une République mondiale et tous les habitants de la Terre seront assujettis aux mêmes lois.

La fiction est suivie d'un entretien avec Raymond JACQUOT, directeur du laboratoire de biochimie et de la nutrition au CNRS. Il évoque les futurs aliments de substitution qui permettront de nourrir les hommes. Le scientifique commence par expliquer que dans l'avenir ce sont les protides (matières azotées) et les matières grasses qui pourraient venir à manquer. On pense depuis peu à utiliser la levure comme aliment (ce qui s'est fait durant la guerre pour faire des bouillons. Les allemands ont réalisé ainsi des biscottes et des pâtés).

En France, on envisage de cultiver des levures sur des sous produits inexploitables comme les vinasses de distilleries, on espère ainsi produire 30 000 tonnes de levure par an. (Alimentation destinée au bétail). A partir des champignons filamenteux on peut aussi obtenir des matières grasses. L'algue verte, la Chlorelle, pourrait aussi sauver le monde de la famine. Elle est étudiée et on est arrivé à la produire à grande échelle. Grâce au soleil elle peut contenir 85% de matière grasse par gramme sec (le plus riche des oléagineux ne dépasse jamais 50% de MG) . La science va permettre à l'homme d'utiliser les micro-organismes pour son alimentation.

"Si l'homme voulait s'en donner la peine il pourrait nourrir au même titre qu'il est capable de tuer"

  • Par Jean Luc
  • Avec Raymond Jacquot
  • Réalisation Pierre Billard
  • Archive INA-Radio France
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......