LE DIRECT
couverture des partitions du film "Le Magicien d'Oz", paroles E. Y. Harburg, musique Harold Arlen

Le rythme et la raison - Rodgers, Kern, Arlen et autres bâtisseurs de l'éphémère 3/5 : Harold Arlen et les chansons sorcières

31 min
À retrouver dans l'émission

1991 |En 1991, le troisième volet de "Rodgers, Kern, Arlen et autres bâtisseurs de l'éphémère", la série que Daniela Langer consacrait dans "Le rythme et la raison" à la chanson américaine, rendait hommage à Harold Arlen.

couverture des partitions du film "Le Magicien d'Oz", paroles E. Y. Harburg, musique Harold Arlen
couverture des partitions du film "Le Magicien d'Oz", paroles E. Y. Harburg, musique Harold Arlen Crédits : Leo Feist Inc. via Wikimedia commons

La terre entière, ou presque, a interprété les compositions de Harold Arlen… Au hasard : Billie Holyday, Sinatra, Fred Astaire… Iggy Pop, Barbra Streisand, Judy Garland, Shirley Bassey… Bing Crosby, Bob Dylan, Duke Ellington, Charlie Mingus… Gene Vincent, Keith Jarrett, Éric Clapton… Benny Goodman, Art Tatum, Tony Bennett… Queen, Ray Charles, Juliette Gréco… Julie London, Marlene Dietrich, Marvin Gaye, Nana Mouskouri et tous les autres… Parmi les chansons composées par Harold Arlen qui ont fait le tour du monde : Get Happy, One for my baby, The man that got away et Stormy weather… et bien sûr Over the Rainbow, de la comédie musicale dont il composa la musique : Le Magicien d'Oz. Des années 1920 jusqu'aux années 1960, bien souvent sur des paroles de Ted Koehler ou de Johnny Mercer, Arlen aura composé par centaines des titres qui auront fait chanter et danser le Cotton Club, les scènes de Broadway et les studios d'Hollywood. 

En 1991, le troisième volet de Rodgers, Kern, Arlen et autres bâtisseurs de l'éphémère, la série que Daniela Langer consacrait dans Le rythme et la raison à la chanson américaine, rendait hommage à Harold Arlen. 

Pour prolonger l'écoute : le premier volet (1/5) La chanson de Broadway, Jerome Kern, le deuxième volet (2/5) La féerie des Revues à Grands Spectacles, Richard Rodgers, le quatrième (4/5) Des rengaines banales et irrésistibles, Hoagy Carmichael, le cinquième et dernier (5/5) De l'éphémère à l'éternel, Vernon Duke.

  • Par Daniela Langer
  • Réalisation : Philippe Sibbille
  • Le rythme et la raison - Rodgers, Kern, Arlen et autres bâtisseurs de l'éphémère 3/5 : Harold Arlen et les chansons sorcières
  • Avec Stephanie Crawford, René Urtreger et Nancy Haikin.
  • 1ère diffusion : 16/10/1991

Chroniques

1H59
34 min

Les Nuits de France Culture

Le projet Venona, la pierre de Rosette de l'espionnage soviétique raconté par Alexandre Adler
Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......