LE DIRECT
Marlene Dietrich en 1932, dans 'Blonde Venus' de Josef Von Sternberg (Paramount)

Marlène Dietrich, la muse rebelle

1h
À retrouver dans l'émission

Etre actrice, chanteuse et muse de nombreux cinéastes, cela suffit-il à faire d’une comédienne une star ? Non, il faut aussi être la muse des spectateurs et spectatrices… Ce que parvint à faire Marlène Dietrich !

Marlene Dietrich en 1932, dans 'Blonde Venus' de Josef Von Sternberg (Paramount)
Marlene Dietrich en 1932, dans 'Blonde Venus' de Josef Von Sternberg (Paramount) Crédits : Hulton Archive - Getty

Son ami Jean Cocteau écrivait à son sujet :

Votre secret de beauté consiste à prendre soin de votre ligne de cœur, c’est votre ligne de cœur qui vous place au dessus de l’élégance, au-dessus des modes, au-dessus des styles, au-dessus même de votre prestige, de votre courage, de votre démarche, de vos films et de vos chansons. Votre beauté s’impose, il est inutile qu’on en parle. C’est donc votre bonté que je salue. Elle illumine par l’intérieur cette longue vague de gloire que vous êtes, une vague transparente qui arrive de loin, et daigne se dérouler jusqu’à nous.

Mais qui était Marlène Dietrich ?

Une actrice qui a interprété des rôles mythiques. Dans lesquels elle a pu faire part de sa complexité, incarnant tour à tour la femme fatale et la garçonne, la femme sombre comme l'ingénue. Elle a d'ailleurs lancé la mode du costume d'homme à Hollywood, les portant aussi en dehors des plateaux. Son petit fils, Peter Riva, dit d'elle :

Marlène était toujours en avance, elle portait des pantalons quand les femmes ne les portaient pas, elle a choisi d’être une actrice très calme, elle ne faisait pas de grands gestes comme les actrices le faisaient.

Femme indépendante, sûre d’elle et libre, elle s'oppose par ces tenues à l'idée de conquête de la femme par l’homme. Ce qui ne l'empêche pas d'être l'incarnation du pêché pour beaucoup !

Outre sa beauté et son talent, Marlène Dietrich était musicienne - elle pratiquait le violon et le piano. D'une intelligence et d'une culture rares, elle fréquentait dans la période de l'après-guerre l'intelligencia parisienne (Cocteau, Hemingway, Welles), invitant tous les intellectuels de l'époque à sa table.

Marlène Dietrich était certes une actrice, mais elle était tant d'autres choses ! Les témoignages de cette émission en attestent.

Marlene Dietrich portant chemise et cravate, en 1932
Marlene Dietrich portant chemise et cravate, en 1932 Crédits : Eugene Robert Richee/John Kobal Foundation - Getty

Rediffusion du 5 août 2011

Par Florence Colombani

Réalisation Céline Ters

L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......