LE DIRECT
Maurice Pialat, cinéaste, en 1985., au Festival de Biarritz.

Maurice Pialat : "J'essaie toujours de faire en sorte que mes acteurs jouent, dans le sens jouer comme quand on est enfant"

49 min
À retrouver dans l'émission

1980 |En 1980, alors que "La Maison des bois", le feuilleton qu'il avait tourné en 1969, était rediffusé sur TF1, Maurice Pialat évoquait cette expérience avec Claude-Jean Philippe et Caroline Champetier dans "Le cinéma des cinéastes", (1ère diffusion : 14/12/1980).

Maurice Pialat, cinéaste, en 1985., au Festival de Biarritz.
Maurice Pialat, cinéaste, en 1985., au Festival de Biarritz. Crédits : PASCAL GEORGE - AFP

C’est l’histoire d’un village français durant la première guerre mondiale, ou plus exactement l’histoire de l’une des familles de ce village. Il y a le père, garde-forestier, la mère, leurs deux grands enfants, et les trois petits parisiens qui leur ont été confiés par des parents en raison de la guerre.

En 1969, un an après l’échec commercial de L’Enfance nue, Maurice Pialat réalisait ce feuilleton pour la télévision. Tourné à l'été et à l’automne 1969, ce feuilleton deviendra son œuvre la plus longue, et l’une des plus bouleversante.

En 1980 alors que le feuilleton était rediffusé sur TF1, Maurice Pialat parlait de La Maison des bois, avec Claude-Jean Philippe, Caroline Champetier et Pierre Donnadieu.

Dans cette émission le cinéaste parle de l'évolution de son travail cinématographique, son rapport de maitrise avec le cinéma, "quand on change de facture c’est toujours surprenant et dangereux… "

Sur l'atmosphère du feuilleton : 

Je ne m’en cache pas c’est un film cocardier. C’est un film tourné en 1969, mais il aurait pu être tourné 20 ans avant […] finalement c’est un film d’avant-guerre. 

Maurice Pialat évoque le contexte d'un tournage, il y a l’époque, le pays, le temps, il explique que, selon lui, "il faudrait avoir beaucoup plus de temps pour tourner les films", ce dont il a justement bénéficié sur ce tournage. Il se souvient de ce village transformé en un grand plateau.

Sur les acteurs et leur façon de jouer, de vivre dans ses films :

J'essaie toujours de faire en sorte que mes acteurs jouent, dans le sens jouer comme quand on est enfant. Ceux qui le refusent le plus sont ceux qui sont le plus prêts à le faire. Dans le cas de Jean Yanne, il fait semblant d’être complètement à côté, mais il joue quand même, et dans le cas de Depardieu qui gueule qui renâcle et puis qui le fait quand même, il en fait beaucoup plus qu’on lui demande, il joue comme on s’amuse. 

  • Par Claude-Jean Philippe - Avec Maurice Pialat, Caroline Champetier et Pierre Donnadieu
  • Le cinéma des cinéastes - Maurice Pialat pour "La maison des bois" (1ère diffusion : 14/12/1980)
  • Indexation web : Sandrine England, Documentation sonore de Radio France
  • Archive Ina-Radio France

Chroniques

2H31
55 min

Les Nuits de France Culture

A voix nue - François Nourissier 2/2 : Parties 4 à 5 (1ère diffusion : 27 a et 28/03/2003)
Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......