LE DIRECT
Les supporteurs devant un match

Électrolyse d'un match de foot : Cameroun-Pérou

1h45
À retrouver dans l'émission

Pour la Coupe du Monde de Football 1982, France Culture vous proposait de regarder un match avec nous et de profiter des commentaires du neurobiologiste Henri Laborit.

Les supporteurs devant un match
Les supporteurs devant un match Crédits : LUIS ROBAYO / AFP - AFP

Il existe sans doute d’innombrables façons d'assister, en dehors d'un stade, à un match de foot : derrière son poste de radio, ou devant son poste de télé...  L'essentiel, en dehors de ce qui se passe entre les joueurs et entre les équipes, c'est sans doute ce qui se dit entre amis, chez soi ou dans un bar, à observer la télévision.

La conversation entre deux personnes regardant un match de foot, c'est ce que Charly Dupuis propose en 1982, pour la Coupe du Monde qui se déroulait en Espagne.

Il devisait avec son invité, le neurobiologiste Henri Laborit, à l’occasion match entre le Cameroun et le Pérou. Et pour accompagner la conversation, l'émission Carnets de balle était enregistrée en compagnie du groupe de rock les "Pieds Joints". 

Le football, il faut y penser comme la danse, c'est un travail de chorégraphie, ça demande un métier considérable, c'est-à-dire des connaissances techniques très étendues et s'ajoute à ça une inspiration. Ça m'ennuie moins que la danse classique finalement."

Nous sommes rentrés dans une civilisation dans laquelle on a terriblement favorisé le cerveau gauche, celui de la réflexion. A l'école on n'apprend à l'enfant qu'à se servir de son cerveau gauche, on lui interdit d'user de son cerveau droit, excepté quelques fois dans les récréations, donc parfois dans le foot, qui est une façon de rendre sa force au cerveau droit".

Le sport est une soupape de sûreté, pendant qu'on fait ça, on est pas aux Malouines, on est pas au Liban, on ne fait pas la guerre directement, mais c'est le même esprit de compétition inter-Etats."

Le Mondial de foot, c'est dégueulasse, au lieu de rallier les Hommes, ça les oppose un peu plus..."

Si on comprend le foot comme les autres sports, c'est-à-dire comme une compétition, pas une compétition contre soi-même, j'en tiens pour preuve qu'on saute plus haut, qu'on court plus vite que dans les siècles précédents, mais que ça n'a jamais rien fait pour nous rendre plus heureux. Le sport devrait être une compétition vis-à-vis de soi-même."

Mundial 82 - Carnets de balle : Electrolyse d'un match de foot : Cameroun-Pérou (1ère diffusion : 15/06/1982)

Par Charly Dupuis - Avec Henri Laborit

Chroniques

3H48
13 min

Les Nuits de France Culture

André Gide : "Plus encore que la beauté, la jeunesse m'attire et d’un irrésistible attrait"
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......