LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Marianne Dautrey et Hervé Joubert-Laurencin

Marianne Dautrey : "André Bazin est un grand critique d’art, car le cinéma est aussi un art...c’est un critique et un historien"

38 min
À retrouver dans l'émission

Nuit André Bazin - Entretien 2/3 avec Hervé Joubert-Laurencin, directeur de l'édition de l'intégralité des écrits d'André Bazin aux éditions Macula, et Marianne Dautrey réalisatrice avec lui du documentaire "Bazin roman". Entretien 2/3 par Albane Penaranda.

Marianne Dautrey et Hervé Joubert-Laurencin
Marianne Dautrey et Hervé Joubert-Laurencin Crédits : Albane Penaranda - Radio France

Qui était André Bazin et quel héritage a-t-il laissé aux spectateurs de cinéma et à ceux qui le font ? C'est ce que nous essaierons de savoir durant cette Nuit, en nous intéressant à son histoire, à sa formation, à ses engagements et au travail titanesque de l'écrivain de cinéma qu'il fut de l'après-guerre à l'avènement de la Nouvelle Vague. 

En 2018, qui marquait le centenaire de sa naissance, paraissait aux Éditions Macula l'intégralité de ses écrits. Hervé Joubert-Laurencin, qui en est l'éditeur, est avec nous pour évoquer André Bazin avec Marianne Dautrey réalisatrice avec lui du documentaire Bazin roman à propos du projet de film de Bazin, qui n’a jamais abouti en raison de sa mort précoce, sur les églises de Saintonge.

Hervé Joubert-Laurencin, sur la personnalité d'André Bazin : 

Je lui reconnais une forme de vitalité très puissante qui s’entend dans l’écriture. C'est un style de dialogue interne, comme s’il dialoguait avec quelqu’un pour essayer de le convaincre. Il était aussi un grand discoureur, il pouvait discuter longtemps avec les gens à la sortie d'un film, il y a aussi une dimension orale, il parlait beaucoup en public même s’il bégayait.

Marianne Dautrey sur sa position de critique, d'historien de l'art, de journaliste, de théoricien :

Bazin est un grand critique d’art, car le cinéma est aussi un art. Il réfléchit sur le médium, sur le cinéma, la photographie et il réfléchit en termes historiques car il écrit tous les jours après chaque film, c’est un critique qui est aussi un historien. 

Hervé Joubert-Laurencin : 

André Bazin s’intéresse au contexte socio-historique autour d'un film, il parle de la réalité sociale, selon lui : «  tout film est un documentaire social ».

Il a voulu étudier le cinéma car "le cinéma un art populaire qui n’est pas un art de l’élite". 

  • Par Albane Penaranda
  • Réalisation : Virginie Mourthé
  • Avec la collaboration de Hassane M'Béchour
  • Indexation web : Sandrine England, Documentation Sonore de Radio France
Chroniques
4H08
1h04
Les Nuits de France Culture
André Bazin raconté par ceux qui l'ont connu : Alain Resnais, Agnès Varda, Jean-Charles Tacchella, etc
Intervenants
  • journaliste, traductrice, éditrice à l'Institut National d'Histoire de l'Art
  • professeur en études cinématographiques à l'université de Paris Nanterre, codirecteur du département des arts du spectacle et de l'unité de recherches "HAR", traducteur et spécialiste de l’œuvre de Pier Paolo Pasolini
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......