LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Michel Vaillant, L'Intégrale : tome 11
Épisode 11 :

Jacques Martin : "Dans 'Alix' j’essaie de montrer les mœurs de la Rome antique dans une forme ô combien édulcorée, mais c’en est déjà trop"

59 min
À retrouver dans l'émission

Alix, jeune esclave d'origine gauloise devenu citoyen romain sous Jules César est un personnage de bande dessinée créé par Jacques Martin en 1948. Les 'Nuits magnétiques" proposaient en 1980 une série intitulée "De l'oedipe dans les bulles", avec un second volet consacré à Alix.

"Britannia", bande dessinée de la série Alix en 2015, dans le style de son créateur Jacques Martin.
"Britannia", bande dessinée de la série Alix en 2015, dans le style de son créateur Jacques Martin. Crédits : Pierre Duffour - AFP

Le deuxième épisode de la série des "Nuits magnétiques" intitulée "De l’œdipe dans les bulles" qui avait pour objectif de coucher sur le divan des héros de bande dessinée, se penche sur le cas du héros Alix.
Créé par le dessinateur et scénariste franco-belge, Jacques Martin, Alix est un jeune esclave d'origine gauloise devenu citoyen romain et proche de Jules César. Il est analysé par des auteurs, des historiens, des journalistes, des dessinateurs. La question centrale étant "L'image d'Alix est-elle une figure latente de l'homosexualité ?"

Jacques Martin, à propos de la censure :

Il ne faut pas perdre de vue que dans nos pays, en France, en Belgique, en Angleterre, il y a une censure qui correspond à l’article protégeant la jeunesse, sous ce vocable on peut condamner n’importe qui. (...) Pour des publications pour la jeunesse, en France j’ai été interdit à deux reprises pour deux albums, pour incitation à la haine et violence. Ces albums sont vendus, depuis plus de 10 ans, à des milliers d’exemplaires sans choquer personne. (...) J’essaie de montrer ce qu’étaient les mœurs à l’époque dans une forme ô combien édulcorée, ô combien adoucie, mais c’en est déjà trop.

Jacques Martin sur la naissance d’Alix :

Alix est né de mon amour de l'Histoire. J’ai toujours été féru d’Histoire... J’avais découvert un ouvrage traitant de la présence des Romains en Syrie, quelque chose m’avait sidéré : la présence d’une légion gauloise de mercenaires pendant que César faisait la conquête de la Gaule. Cette légion se battait avec Crassus, la bataille est perdue, et, à partir de ce moment-là, on perd la trace de la légion gauloise. Moi ça m’a fait rêver, je me suis dit que sont devenus ces gens-là ? C’est à ce moment-là qu’Alix est apparu et que j’ai eu envie d’en faire une histoire. Je suis allé le présenter à "Tintin", très vite ils l’ont adopté car c’était un personnage inédit. Puis on m’a fait comprendre qu’il fallait que je m’adapte au style belge. 

A propos de l'homosexualité : 

Nous sommes influencés par le Judéo-christianisme et tout le concept des péchés, ce qu’ignoraient parfaitement les Romains. L’hétérosexualité et l’homosexualité, pour eux ne posaient pas de problèmes. Maintenant, ça nous en pose. On m’a reproché de faire du prosélytisme, ce n’est pas vrai j’essaie dans la mesure du possible de raconter et de montrer ce qu’était l’Antiquité, et encore je dois en gommer énormément, à mon corps défendant. 

Avec Bruno Bayon (journaliste au journal Libération), Jean-Michel Charlier (scénariste de BD), Jacques Martin (auteur de BD), Pascal Ory (historien), François Rivière (scénariste de BD), Jacques Rivière (scénariste de bande dessinée) et Georges Wolinski (auteur de BD).

  • Par Jean-Marc Terrasse 
  • Réalisation : Bernard Treton
  • Nuits magnétiques - De l'oedipe dans les bulles : Alix ou le tremblement de terre (1ère diffusion : 09/12/1980)
  • Indexation web : Sandrine England, Documentation Sonore de Radio France
  • Archives Ina-Radio France
Chroniques
6H48
9 min
Les Nuits de France Culture
Philippe Graton : "J’ai redécouvert l’étendue du talent de mon père dans ce très beau livre 'Jean Graton et Michel Vaillant, l’aventure automobile'"
Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......