LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Michel Vaillant, L'Intégrale : tome 11
Épisode 4 :

Blutch : "Pour 'Pif et Tondu' j'ai relu Simenon et je me suis replongé dans Tardi"

30 min
À retrouver dans l'émission

Nés en 1938 dans "Le Journal de Spirou", Tif et Tondu sont des icônes de la bande dessinée franco-belge. 25 ans après leurs dernières aventures, ce vieux couple revient en justiromanciers, aux côtés de la troublante Kiki, sous le crayon et la plume de Blutch et Robber, pour une nouvelle variation.

Christian Hincker alias Blutch et son frère Robber en janvier 2020 pour la bande dessinée "Tif et Tondu".
Christian Hincker alias Blutch et son frère Robber en janvier 2020 pour la bande dessinée "Tif et Tondu". Crédits : Joël Saget - AFP

Blutch : 

J'ai relu énormément Simenon, j'ai tenté de singer cette atmosphère. Je me suis également replongé dans Jacques Tardi. "Tif et Tondu" est un album très resserré, en quatre bandes. C'est dense. Il fallait que je sois le plus évocateur possible avec peu d'espace. Je devais interpréter le morceau le plus justement possible, sans faire de fausses notes. 

Au Rayon BD cette semaine, une des sorties les plus attendues en ce début d'année, la relecture des aventures de Tif et Tondu, par un des plus grands auteurs de la bande dessinée d'aujourd'hui Blutch, Grand Prix d'Angoulême en 2009 et son frère Robber au scénario. Tif et Tondu sont, à l'instar de Gaston, Boule et Bill ou encore des Schtroumpfs, des grandes figures de l'histoire de la bande dessinée franco-belge. 

Leurs aventures se sont ensuite poursuivies jusqu'en 1997, et depuis bientôt 25 ans, ils étaient quelques peu oubliés. Mais comme Blake et Mortimer, Corto Maltese mais aussi Astérix, Tif et Tondu sont repris par les auteurs Blutch et Robber, qui proposent une nouvelle relecture, une dernière variation, à la manière d'un classique de jazz. Inspiré d'une atmosphère à la Simenon ou à la Léo Malet, Blutch et Robber perpétuent l'écriture très visuelle de Will et pour cette nouvelle histoire, ont choisi de garder le personnage féminin, la comtesse d'Amélie d'Yeu, surnommée Kiki

Blutch : 

Kiki, c'est un peu le mélange de Mireille Darc et Monica Vitti. Elle fait partie du charme de cette série, c'est un personnage émouvant, vibrant, charnel et vivant. Elle est mouvante. Comme on dit dans le métier, je ne l'ai pas tenu. Alors que Tif et Tondu, j'ai tout de suite eu une grande facilité à les dessiner. Ils ont un côté schématique, voire rudimentaire. Ce qui m'a intéressé, c'était de leur donner de l'épaisseur.   

  • Par Victor Macé de Lépinay  
  • Réalisation : Marie-Laure Ciboulet
  • Le rayon BD - Tif et Tondu : une reprise au poil (1ère diffusion : 31/05/2020)
  • Indexation web : Documentation Sonore de Radio France
  • Archives Ina-Radio France
Chroniques
2H14
30 min
Les Nuits de France Culture
Nicolas Barral : "L’album "Sur un air de fado" m’a donné l’occasion de traiter de l’engagement sous une dictature"
Intervenants
  • Dessinateur, illustrateur
  • Scénariste de bande dessinée et écrivain
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......