LE DIRECT
Boutique du libraire Pieter Meijer Warnars sur le Vijgendam à Amsterdam, 1820 par Johannes Jelgerhuis-Rijksmuseum, Amsterdam
Épisode 2 :

Adrienne Monnier : "J'ai ouvert ma librairie par amour des livres, j’aurais voulu lire tout ce qu’on a écrit au monde"

59 min
À retrouver dans l'émission

1988 |"Profils perdus" proposait en 1988 un portrait en deux volets de la libraire et éditrice Adrienne Monnier. Dans le premier, on l'entend raconter comment elle devint libraire et livrer ses goûts (ou dégoûts) littéraires, de Dada à James Joyce, en passant par Saint-Exupéry, Jules Romain et Hemingway.

Portrait d’Adrienne Monnier dans sa librairie "La Maison des Amis des Livres" à Paris dans les années 20.
Portrait d’Adrienne Monnier dans sa librairie "La Maison des Amis des Livres" à Paris dans les années 20. Crédits : Bibliothèque Marguerite Durand via le portail Gallica / BNF

Quand j’étais gosse je voulais être écrivain (…) Voilà pourquoi j'ai ouvert ma librairie, par amour des livres, j’avais un appétit de culture extraordinaire, j’aurais voulu lire tout ce qu’on a écrit au monde.

De 1915 et jusqu'au début des années 50, Adrienne Monnier, libraire au numéro 7 de la rue de l'Odéon à Paris, accueillit dans sa librairie (et bibliothèque de prêt) bon nombre des écrivains et poètes importants de la première moitié du XXème siècle.

Gide, Valéry, Apollinaire, Fargue, Aragon, Breton, Pound, Larbaud, Reverdy, Claudel, Walter Benjamin, Fitzgerald, Gertrude Stein, René Char sont passés et se sont attardés chez elle. 

N'oublions pas James Joyce : elle contribua avec son amie Sylvia Beach à l'édition originale de Ulysses et plus encore à la publication de sa première traduction en français.

Qu'a-t-il fallu pour qu'une minuscule librairie de la rive gauche, "La Maison des Amis des Livres", ouverte au début de la Première Guerre mondiale par une jeune fille de vingt-trois ans, soit devenue l'un des centres névralgiques de la vie littéraire parisienne ? 

Dans un "Profils Perdus" en deux parties, Christine Goémé proposait en 1988 un portrait d'Adrienne Monnier. On comprenait alors toute son importance dans la vie artistique et intellectuelle de l'entre-deux guerres. 

On pouvait y entendre Adrienne Monnier elle-même, grâce à des archives de 1947, raconter sa vie et ses rencontres : 

En 1917, 1918, j'ai connu Lucien Fabre... Soupault, Eluard sont venus, amenés par Aragon et Breton. Il n’était pas question à ce moment-là encore du Surréalisme, mais enfin Dada commençait à les agiter beaucoup. Je me souviens, c’est en 17 je crois que j’ai reçu les premiers numéros de "Dada", j’étais indignée je trouvais cela monstrueux… la fin de tout ! J’avais décidé que je ne les mettrais pas en vente, je les avais cachés dans un tiroir ! Je ne me doutais pas, à ce moment-là, de ce qu'allait devenir Dada ! 

A propos de sa revue littéraire Le Navire d'argent : 

Nous avons eu de très bons débuts dans cette revue (…) Notre débutant le plus glorieux fut, sans doute, Saint-Exupéry. Jean Prévost l’avait rencontré chez une amie de Gide. Très frappé par le ton de ses récits il lui avait demandé si il n’écrivait pas. Saint-Ex lui avait remis un texte assez important "L'Aviateur", c’est une première version de "Courrier sud". Vous pensez avec quelle joie nous l’avons publié.

L'émission proposait également des entretiens avec Michel Cournot (réalisateur et critique de cinéma), François Chapon (conservateur de la Bibliothèque Jacques Doucet), Michel Fardoulis-Lagrange (écrivain et poète), Michel Décaudin (professeur de littérature à la Sorbonne) et des lectures par Jean-Claude Durand d'extraits de textes de Guillaume Apollinaire, André Gide, André Breton et Louis Aragon.

  • Par Christine Goémé 
  • Avec en archives, la voix d’Adrienne Monnier
  • Réalisation : Danielle Fontanarosa
  • Profils perdus - Adrienne Monnier 1/2 (1ère diffusion : 01/12/1988)
  • Indexation web : Sandrine England, Documentation Sonore de Radio France
  • Archive Ina-Radio France
Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......