LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Portrait de l'écrivain britannique Charles Dickens en 1860. Charles Dickens (1812-1870).
Épisode 7 :

Aurélien Bellanger : "C’est dans 'Bleak House' qu’on a le plus bel aperçu de ce qu’aurait pu être Dickens, devenu plus qu’un romancier : un très grand poète anglais"

24 min
À retrouver dans l'émission

Nuit Dickens 1/2 - Entretien 3/4 avec Aurélien Bellanger qui présente le roman d'après "David Copperfield" de Dickens, "Bleak House", paru en 1853. Un roman dans lequel la justice est absurde, les procès et enquêtes n’ont pas de fin et qui a pour décor Londres en pleine révolution industrielle.

Détail de la couverture chez Folio Classique, du roman de Charles Dickens "Bleak House".
Détail de la couverture chez Folio Classique, du roman de Charles Dickens "Bleak House". Crédits : Folio Classique

Aurélien Bellanger a signé la préface dans la collection Folio Classique du roman de Charles Dickens, Bleak House, publié sous forme de feuilleton de 1852 à 1853, puis en roman en 1853. Bleak House a été publié précédemment en France sous le nom de La Maison d'Âpre-Vent. Au coeur de ce roman il y a un procès qui est comme une tour de Babel, un procès sans fin. 

'Bleak House' de Charles Dickens est l’histoire d’un procès maléfique, toute personne qui s’en approche est précipitée dans le noir... 

Ecrit après David Copperfield, Bleak House avec une cinquantaine de personnages embrasse la totalité de l'Angleterre, la totalité des classes sociales. C'est un grand roman juridique qui dénonce une institution devenue folle.

Comment écrire après 'David Copperfield' ? 'David Copperfield' c’est à la fois son autobiographie où il se raconte comme romancier et c’est un roman absolument sublime. C’est très difficile, quand on le ferme, de se dire que Dickens peut faire mieux. 'Bleak House' c’est le roman d’après. 

Dans 'Bleak House' il y a des personnages truculents comme on aime chez Dickens, mais ça commence à se dérégler (...) Dickens est mort à 58 ans. Il y avait une puissance d’épopée chez lui qu’on n'a peut-être pas vu. C’est peut-être dans 'Bleak House' qu’on a le plus bel aperçu de ce qu’aurait pu être Dickens, devenu plus qu’un romancier : un très grand poète anglais.

A un moment Dickens on l'a presque rangé parmi les auteurs pour enfants, puis on l'a rangé nulle part et il a un peu disparu. (...) Puis c'est devenu une lecture adulte, un peu méta-littéraire, (...) 'un écrivain pour écrivain', ce qui est très singulier puisque Dickens c'est le paroxysme de l'auteur populaire. 

  • Par Philippe Garbit 
  • Réalisation : Virginie Mourthé
  • Avec la collaboration d'Hassane M'Béchour
  • Indexation web : Sandrine England pour la Documentation Sonore de Radio France
  • Nuit Dickens 1/2 - Entretien 3/4 avec Aurélien Bellanger (1ère diffusion : 20/12/2020)
Chroniques
4H11
18 min
Les Nuits de France Culture
Nuit Dickens 1/2 8/11 : "Oliver" à l'Opéra Bastille
Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......