LE DIRECT
Portrait de Jean Giono
Épisode 1 :

Denis Labouret : "Un Roi sans divertissement de Jean Giono commence comme un roman policier avec une extraordinaire dynamique narrative"

40 min
À retrouver dans l'émission

2020 |Nuit Jean Giono - Entretien 1/3 avec Emmanuelle Lambert, auteur de l'essai "Giono, furioso", commissaire de l'exposition au MUCEM sur l'écrivain, et Denis Labouret, spécialiste de son œuvre.

"Un Roi sans divertissement et autres romans", Jean Giono.
"Un Roi sans divertissement et autres romans", Jean Giono. Crédits : Gallimard La Pléiade

L'écrivain Jean Giono, disparu il y a 50 ans, le 9 octobre 1970, se voit fêté par la parution d'un volume publié dans la collection de la Pléiade intitulé Un Roi sans divertissement et autres romans chez Gallimard. Denis Labouret qui en a signé la préface est l'invité de cette Nuit consacrée à Jean Giono. Il est accompagné par Emmanuelle Lambert, lauréate du Prix Fémina essai 2019 pour Giono, furioso chez Stock. À la frontière de l’essai et de la biographie, elle construit le portrait intime d’un homme aussi rayonnant qu’obscur, une méditation sur la puissance du geste créateur de l'auteur du roman Le Hussard sur le toit.

Emmanuelle Lambert a également été le commissaire de l'exposition au MUCEM sur l'écrivain, qui s'est achevée en février dernier, intitulée sobrement Giono.

Denis Labouret : 

'Un Roi sans divertissement' commence comme un roman policier et témoigne de l'extraordinaire dynamique narrative que sait créer Giono au démarrage d'un roman... Ce sont des disparitions pendant l'hiver dans un village alpin. Nous ne sommes pas dans la Provence lumineuse, c'est une montagne imaginaire où se produisent des meurtres étranges. L'enquêteur finira par découvrir la vérité, une vérité factuelle liée à l'histoire, mais aussi une vérité existentielle, voire métaphysique. Le titre est emprunté à une formule de Pascal, qu'il reprend à la fin du roman : 'un roi sans divertissement est un homme plein de misère'. [...] Ce roman montre que Giono n'est pas simplement le chantre de la nature.

Emmanuelle Lambert : 

Jean Giono avait une forme d'agressivité vis-à-vis du milieu intellectuel, il en rajoutait beaucoup : 'Est-ce qu'ils sont agrégés de soleil ?" disait-il. Il s'amusait de cela, mais la pointe dans son humour est une espèce de bataille de souveraineté qui pose la question : qui décide de ce qui se dit dans un texte ?  

  • Par Philippe Garbit
  • Réalisation : Virginie Mourthé
  • Avec la participation de Hassane M'Béchour
  • Indexation web : Sandrine England pour la Documentation sonore de Radio France
  • Nuit Jean Giono - Entretien 1/3 avec Emmanuelle Lambert et Denis Labouret (1ère diffusion : 29/03/2020)

Chroniques

0H40
9 min

Les Nuits de France Culture

Nuit Jean Giono (2/10) : "Joselet" de Jean Giono, une nouvelle du recueil "Solitude de la pitié"
Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......