LE DIRECT
Portrait de Jean Giono
Épisode 4 :

Jacques Mény : "Giono avait un goût marqué pour le western mais il aimait aussi beaucoup Buñuel et Capra"

32 min
À retrouver dans l'émission

2020 |Nuit Jean Giono - Entretien 2/3 avec Jacques Mény. Le président de l'Association des Amis de Jean Giono évoque en particulier la relation de Giono avec le cinéma.

Jean Giono dans son bureau à Manosque, entre 1955 et 1962.
Jean Giono dans son bureau à Manosque, entre 1955 et 1962. Crédits : Getty Image, keystone - Getty

L'écrivain Jean Giono, disparu il y a 50 ans, le 9 octobre 1970, se voit fêté par la parution d'un volume publié dans la collection de la Pléiade intitulé Un Roi sans divertissement et autres romans chez Gallimard. 

Dans la première partie de cette Nuit consacrée à Giono, Philippe Garbit a reçu Denis Labouret qui a signé la préface du volume de la Pléiade et Emmanuelle Lambert lauréate du Prix Fémina essai 2019 pour Giono, furioso chez Stock.

Dans ce second entretien, Jacques Mény, président de l'Association des Amis de Jean Giono évoque en particulier la relation de Giono avec le cinéma, son amour des films en tant que spectateur et ce qu'il pensait des films de Pagnol.

Dès l'âge de cinq ans Giono découvre le cinéma, il a écrit 'la séance ne durait pas longtemps, c'était tellement merveilleux, la photographie bougeait'. Il n'aimait pas aller au théâtre. Le cinéma était un divertissement, il avait un goût très marqué pour le western et pour le cinéma de genre, mais il aimait aussi beaucoup Buñuel, Capra. C'était une passion de spectateur qui ne l'a jamais quittée. Il a aussi une véritable réflexion esthétique sur le cinéma mais en se plaçant toujours du point de vue du spectateur.

  • Par Philippe Garbit
  • Réalisation : Virginie Mourthé
  • Avec la participation de Hassane M'Béchour
  • Indexation web : Sandrine England pour la Documentation sonore de Radio France
  • Nuit Jean Giono - Entretien 2/3 avec Jacques Mény (1ère diffusion : 29/03/2020)

Chroniques

3H48
21 min

Les Nuits de France Culture

Nuit Jean Giono (5/10) : Jean Giono : "J'ai vu mourir des quantités de gens de mort naturelle. C'était des morts logiques, c'était des morts normales, j'aimais beaucoup cette façon de mourir"
Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......