LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Monument aux Morts de Saint-Paul  : Plaques commémoratives de l'appel du 18 juin
Épisode 30 :

Le 22 août 1944, le bruit court que les Allemands ont posé des mines sous des monuments importants de Paris…

54 min
À retrouver dans l'émission

La série "1940-1944 : La Résistance, témoignages et documents pour servir l'histoire" proposait en 1964 une trentaine d'émissions sur la Résistance, dont deux volets intitulés "Août 1944, Paris se libère" (4ème partie) et "La Libération de Paris : La trêve".

Des membres résistants des FFI, le 22 août 1944  derrière une barricade avec des portraits accrochés de dignitaires nazis à éliminer, rue Saint-Jacques durant la Libération de Paris.
Des membres résistants des FFI, le 22 août 1944 derrière une barricade avec des portraits accrochés de dignitaires nazis à éliminer, rue Saint-Jacques durant la Libération de Paris. Crédits : afp - AFP

En 1964, une grande série intitulée 1940-1944 : La Résistance, témoignages et documents pour servir l'histoire était diffusée sur France Culture pour commémorer les 20 ans de la Libération. 

Cette série se divisait en plusieurs thématiques, parmi elles, une Géographie de la Résistance permettait de comprendre comment la Résistance s'était déployée sur le territoire français.   

Après avoir parcouru toutes les régions de la France résistante, Stanislas Fumet et Francis Crémieux arrivaient à Paris pour raconter la Libération dans la capitale. 

Août 1944, Paris se libère (4ème partie) et La Libération de Paris : La trêve sont diffusés cette nuit avec des témoignages des résistants Léo Hamon, André Tollet et Alexandre Parodi.

Le 22 août 1944, le bruit court que les Allemands ont posé des mines sous des monuments importants de Paris. Récit de la Libération par celles et ceux qui l'ont vécue, deux volets retracent ces journées cruciales d'août 1944, vingt ans après. 

Léo Hamon, André Tollet respectivement vice-président et président du Comité Parisien de Libération expliquent le contexte des deux trêves d'août 1944 en pleine insurrection pour la Libération de Paris, finalement le texte du CPL sera adopté par le CNR, les combats reprendront jusqu’à la reddition de von Choltitz. 

Alexandre Parodi, délégué général du Comité français de Libération nationale en France occupée, raconte à son tour :

La trêve a suscité au sein de la Résistance beaucoup d’inquiétude, de suspicion et de désaccords. Je voudrais donc la replacer dans son contexte. Nous nous trouvions donc le samedi soir en présence de cette inquiétude immédiate qui concernait la préfecture de police et, à travers elle, peut-être tout le développement de l’insurrection car je ne sais pas ce qu’il se serait passé s'il y avait eu une action de force brutale du commandement allemand sur la préfecture de police, dès le début. 

Alors, lorsque l'on m'a parlé d'un cessez-le-feu pour recueillir des blessés, je n'avais pas là de décision grave à prendre. La décision grave a été à prendre quand il s'agissait d'une véritable trêve. Celle-ci, à laquelle j'ai donné mon accord, avait, à mes yeux, deux avantages, d'abord elle sauvait la préfecture de police et par conséquent elle maintenait l'élan que nous souhaitions donner à l'insurrection, et puis elle m'avait été présentée par le consul de Suède, Raoul Nordling, comme demandée par les Allemands. Puis, enfin, elle comportait un certain nombre de clauses parfaitement honorables pour nous, puisqu'elle devait mettre nos camarades à l'abri de fusillades immédiates, ils devaient être considérés comme des combattants.

  • Par Stanislas Fumet (51) et Francis Crémieux (52) - Avec (52) Léo Hamon, André Tollet et Alexandre Parodi
  • Réalisation : Paul Ventre (51)
  • 1940-1944 : La Résistance, témoignages et documents pour servir l'histoire 26/29 : -51 : Août 1944, Paris se libère, 4ème partie, -52 : La Libération de Paris : La trêve (1ère diffusion : 22/08/1964)
  • Indexation web : Sandrine England, Documentation sonore de Radio France
  • Archive Ina-Radio France
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......