LE DIRECT
Monument aux Morts de Saint-Paul  : Plaques commémoratives de l'appel du 18 juin
Épisode 8 :

Camille Schneider : "J’ai écrit mon journal en allemand pour informer nos occupants de nos idées, de nos espoirs et un petit peu pour nous moquer d'eux"

1h34
À retrouver dans l'émission

1964 |En 1964, France Culture proposait une série de documentaires "1940-1944 : La Résistance, témoignages et documents pour servir l'histoire" pour les 20 ans de la Libération, parmi eux une série thématique sur la presse et la littérature clandestine, avec un volet consacré à l'année 1940.

Détail du journal clandestin "L'Alsace" publié le 11 novembre 1940.
Détail du journal clandestin "L'Alsace" publié le 11 novembre 1940. Crédits : Collection numérique : Fonds régional : Alsace via Gallica, BNF

Lors de cette seconde Nuit de la Résistance, nous vous proposons d'écouter des archives datant de juin 1964, alors que l'on se préparait, en France, à célébrer le 20ème anniversaire de la Libération. 

Pour cette occasion, France Culture diffusait une grande série intitulée "1940-1944 : La Résistance, témoignages et documents pour servir l’Histoire", plusieurs documentaires sur plus de 30 heures, à la fois chronologiques, géographiques et thématiques. Une somme de témoignages de celles et ceux qui avaient servi la Résistance, des plus célèbres aux plus anonymes.

Parmi ces séries d'émissions il y avait "La Presse et la Littérature clandestine". L'un des volets traitait spécifiquement de la presse clandestine en 1940

Les écrits clandestins de la résistance sont passés en revue avec de nombreuses lectures d'extraits, notamment des Conseils à l’occupé de Jean Texcier ,  des Lettres du général Cochet, du journal L'Alsace, créé par Camille Schneider, professeur et écrivain qui témoigne. Il y a eu 37 numéros de L'Alsace, le premier a paru le 11 novembre 1940.

J’ai publié ce journal clandestin d’abord en français pour informer mes amis de la situation désespérée dans laquelle nous nous trouvions. C'était une simple feuille ronéotypée que je confectionnais dans un bureau clandestin dans une école où la secrétaire seule était ma complice. (...) Puis j’ai écrit le journal en allemand pour informer nos occupants de nos idées, de nos espoirs et pour un petit peu nous moquer d'eux. Les grands chefs nazis recevaient régulièrement sous lettre fermée le journal. (...) Je leur racontait les cris de ceux qui étaient destinés aux fours crématoires au Struthof, à deux ou trois kilomètres et qu'on entendait aux alentours. Ils ne pouvaient donc pas dire qu'ils ignoraient ce qu'il s'y passait.(...). Aux chefs nazis je leur apprenais ce que nous pensions d'eux, les espoirs que nous avions et la fidélité que nous gardions envers la France.

Dans un second temps était diffusée une autre série de la collection "Un phénomène", produite par Michèle Cotta, sur le thème de "La collaboration". 

  • Par (9) Roger Pillaudin et Claude Bellanger et (10) Michèle Cotta 
  • Avec Claude Aveline 
  • Réalisation : Henri Soubeyran (9) et Arlette Dave (10)
  • 1940-1944 : La Résistance, témoignages et documents pour servir l'histoire 5/29 : -9 : 1940, La presse et la Littérature clandestine, -10 : Un phénomène : La collaboration (1ère diffusion : 10/06/1964)
  • Indexation web : Sandrine England, Documentation Sonore de Radio France
  • Archive Ina-Radio France
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......