LE DIRECT
Capture d'écran du générique de la série "Cinéma, de notre temps" de Janine Bazin et André S. Labarthe

Janine Bazin : "Au cinéma ce que j’aime bien c'est que ça me fasse quelque chose dans la tête ou bien dans le cœur ou bien dans le ventre"

1h19
À retrouver dans l'émission

1997 |"Nuits magnétiques - Janine Bazin : sous le signe du lion" l'émission propose un portrait de la productrice et des archives de Michel Simon, Jean Renoir, Georges Franju, Pier Paolo Pasolini, Luis Buñuel et Josef Von Sternberg, des hommes de cinéma que Janine Bazin connaissait bien.

Capture d'écran du générique de la série "Cinéma, de notre temps" de Janine Bazin et André S. Labarthe
Capture d'écran du générique de la série "Cinéma, de notre temps" de Janine Bazin et André S. Labarthe Crédits : Arte

En 1997, pour les Nuits Magnétiques, c'était autour d'un civet de lapin que Patrick Cazals rencontrait Janine Bazin. Un plat comme ceux qu'elle préparait quand, avec André, du côté de Nogent-sur-Marne, elle accueillait à sa table Renoir, Buñuel ou Rossellini. Tandis que mijotait le lapin, Janine Bazin parlait de son travail au Festival Entrevues de Belfort, qu'elle avait refondé dans les années 80 et dirigeait encore. 

Elle évoquait André Bazin, des souvenirs de jeunesse, les cinéastes du passé, ceux du présent et, bien entendu, la très mythique série documentaire de l'ORTF à laquelle son nom et celui de André S. Labarthe sont associés : Cinéastes, de notre temps, relancée sous le nom Cinéma, de notre temps dans les années 90. 

Au premier rang de ceux que l'on entendait dans cette Nuit Magnétique, Labarthe témoignait de son amitié pour Janine Bazin et de l'œuvre monumentale, unique en son genre, qu'ils avaient réalisée ensemble.  

Janine Bazin : 

Moi au cinéma ce que j’aime bien c'est, quand même, que ça me raconte des histoires comme tout le monde. Mais surtout : ou bien que ça me fasse quelque chose dans la tête ou bien dans le cœur ou bien dans le ventre. Et je dirais que peut-être Godard ça me fait beaucoup de choses dans le ventre. Je suis incapable d'expliquer pourquoi j'aime les qualités de tel ou tel film. Mais je les ressens. 

Avec André S. Labarthe, Hervé Le Roux, Jean-André Fieschi, Xavier Carniaux, Claire Denis, Jean-Pierre Chevènement et les cinéphiles de Belfort - Avec les voix de Michel Simon, Jean Renoir, Georges Franju, Jacques Rivette, Serge Daney, Pier Paolo Pasolini, Luis Buñuel et Josef Von Sternberg.

  • Production : Patrick Cazals
  • Réalisation : Marie-Ange Garandeau
  • Nuits magnétiques - Janine Bazin : sous le signe du lion (1ère diffusion : 21/03/1997)
  • Indexation web : Sandrine England, Documentation sonore de Radio France
  • Archive Ina-Radio France

Chroniques

5H32
1h

Les Nuits de France Culture

Nuits magnétiques - Georges Bataille à perte de vue : l'impossible et le cinéma
Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......