LE DIRECT
"Voyage à Tokyo" de Yasujirô Ozu, 1963.

Ozu raconté par Jean Douchet : "Il donne à la caméra la place du chien dans la famille"

35 min
À retrouver dans l'émission

2007 |En 2007, Jean Douchet, présentait le cinéma du cinéaste japonais Yasujiro Ozu : sa technique, son originalité, la thématique de ses films, son écriture cinématographique. Une causerie illustrée par de nombreux extraits de films.

"Voyage à Tokyo" de Yasujirô Ozu, 1963.
"Voyage à Tokyo" de Yasujirô Ozu, 1963. Crédits : Shochiku Co., Ltd.jpg

"Si notre siècle donnait encore sa place au sacré, s’il devait s’élever un sanctuaire du cinéma, j’y mettrais pour ma part l’œuvre du metteur en scène japonais Yasujiro Ozu…"

C'est Wim Wenders qui parle ainsi du réalisateur japonais dans son film hommage Tokyo Ga. "Les films d’Ozu parlent du long déclin de la famille japonaise – dit Wenders - et par-là même, du déclin d’une identité nationale. Ils le font, sans dénoncer ni mépriser le progrès et l’apparition de la culture occidentale ou américaine, mais plutôt en déplorant avec une nostalgie distanciée la perte qui a eu lieu simultanément. Aussi japonais soient-ils, ces films peuvent prétendre à une compréhension universelle. Vous pouvez y reconnaître toutes les familles de tous les pays du monde ainsi que vos propres parents, vos frères et sœurs et vous-même. Pour moi le cinéma ne fut jamais auparavant et plus jamais depuis si proche de sa propre essence, de sa beauté ultime et de sa détermination même : de donner une image utile et vraie du vingtième siècle".

En 2007, dans "Une histoire du cinéma", c'est un autre grand admirateur de son œuvre - Jean Douchet - qui analysait le cinéma de Yasujiro Ozu. Ainsi concernant la technique d'Ozu il expliquait :

Il est le premier à imposer une place à cette caméra définitive : celle de la place du chien dans la famille, comme il le disait lui-même. C'est à dire en bas, quasiment sur le plancher et en train de regarder ce qui se passe. Comme si l'idée profonde qui présidait à ce choix était de montrer tous les rapports de comédie, de sentiment, de tristesse, tous les rapports possibles émotionnels qui se passent au-dessus de la caméra.

  • Production : Jean Douchet
  • Réalisation : François Caunac
  • Une histoire du cinéma - Yasujiro Ozu
  • 1ère diffusion : 14/08/2007
  • Indexation web : Sandrine England, Documentation Sonore de Radio France
Intervenants
  • cinéaste, historien et critique de cinéma (1929-2019)
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......