LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Pierre Boulez

Pierre Boulez parle de Wagner

19 min
À retrouver dans l'émission

En 1963, sur la RTF, Pierre Boulez rappelait ce que fut l'accueil qu'on réserva en France à l'œuvre de Wagner, et ce que fut aussi la relation du musicien allemand avec notre pays.

Pierre Boulez
Pierre Boulez Crédits : Sarah Barbedette et Collectif

On sait l'accueil que fit Charles Baudelaire à la musique de Richard Wagner. Baudelaire qui, au mois de février 1860, écrivait à Wagner : "Avant tout, je veux vous dire que je vous dois la plus grande jouissance musicale que j'aie jamais éprouvée. Je suis d'un âge où on ne s'amuse plus guère à écrire aux hommes célèbres, et j'aurais hésité longtemps encore à vous témoigner par lettre mon admiration, si tous les jours mes yeux ne tombaient sur des articles indignes, ridicules, où on fait tous les efforts possibles pour diffamer votre génie. Vous n'êtes pas le premier homme, Monsieur, à l'occasion duquel j'ai eu à souffrir et à rougir de mon pays".

En 1963, sur la RTF, Pierre Boulez rappelait ce que fut l'accueil qu'on réserva en France à l'œuvre de Wagner, et ce que fut aussi la relation du musicien allemand avec notre pays.

On a beau dire "A bas Wagner !" et bien Wagner est toujours debout et Wagner se porte admirablement bien.

  • Par Pierre Boulez
  • Pierre Boulez parle de Wagner
  • 1ère diffusion : 19/07/1963
Chroniques
3H07
2h
Les Nuits de France Culture
La Marche des Sciences - Evariste Galois : La fureur des mathématiques (1ère diffusion : 16/06/2011)

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......