LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Poubelles graf dans la favela Babylonia

René Dumont : "La société du gaspillage est en train de mener l’humanité à sa perte"

1h20
À retrouver dans l'émission

Alfred Sauvy économiste et démographe et René Dumont, l'un des fondateurs de l'écologie politique française étaient invités dans l’émission "Dialogues", en 1973. Une discussion et un débat menés par Roger Pillaudin sous le titre "Pour en finir avec la société de gaspillage".

Poubelles graf dans la favela Babylonia
Poubelles graf dans la favela Babylonia Crédits : Nathanael Charbonnier - Radio France

Alfred Sauvy et René Dumont étaient invités dans l’émission "Dialogues" en avril 1973 pour participer à un débat mené par Roger Pillaudin sous le titre "Pour en finir avec la société de gaspillage". 

L'économiste-démographe et l'agronome-écologiste définissaient la société de gaspillage ou d'injustice, ils revenaient sur la sous-alimentation d'une grande partie de l'humanité et donnaient l'origine et la nature de la menace qui pesait, selon eux, sur le monde.

René Dumont

J'aurais préféré parler de la société d'injustice plutôt que de la société de gaspillage.  Elle aboutit pour une grande partie de l'humanité à une sous-alimentation. La famine sévit en Inde, mais aussi dans une partie de l’Afrique.

Alfred Sauvy

Toutes les protéines qui pourraient alimenter des hommes vont à l'alimentation des animaux par le jeu pur du marché, parce que les éleveurs d’animaux des pays riches peuvent payer plus que les pays pauvres.

René Dumont

Je voulais évoquer le gaspillage du papier : rien que la publicité d'un numéro du "New York Times" du dimanche gaspille autant de papier que tous les livres scolaires du Cameroun pour une année. Avec le gaspillage nous compromettons le niveau de vie des pauvres et nous compromettons nos propres arrière-petits-enfants.  (...) J'appelle les pauvres à la révolte. 

Alfred Sauvy :

C’est de la frénésie de l’automobile qu’est parti tout le reste parce que cela s’enchaîne...tout le monde est enchaîné et pris là-dedans, aucun individu n'est responsable lui-même. Il y a un gaspillage encore pire que le gaspillage de la nourriture et de l’espace, c’est le gaspillage des vies humaines. (...) Vous dites que le pétrole n'en n'a plus pour très longtemps, mais je crois qu'il en a pour plus longtemps qu'on ne le pense, moi je ne verrai pas la fin de l'automobile. 

Les diverses formes de gaspillage des pays riches étaient analysées, on parlait aussi d'une société qui semblait de moindre inégalité : la Chine. Les questions de la natalité et du contrôle des naissances, les différentes formes de socialisme, la question des remèdes à l'inégalité étaient également abordées. 

Enfin, ils donnaient leur opinion sur l'idée d'un gouvernement mondial et sur la redistribution des revenus et du travail, sur la question de la dictature du prolétariat et de la paupérisation. Le public était invité à poser des questions sur la thématique du gaspillage et du partage des richesses. 

  • Production : Roger Pillaudin 
  • Avec Alfred Sauvy et René Dumont
  • Dialogues - Pour en finir avec la société de gaspillage - 1ère diffusion : 15/05/1973
  • Indexation web : Sandrine England, Documentation sonore de Radio France
  • Archive Ina-Radio France
Chroniques
1H21
24 min
Les Nuits de France Culture
Les temps modernes - La mémoire en chantant : Angélique Ionatos (1ère diffusion : 07/02/1998)
Intervenants
  • économiste et démographe (1898 -1990)
  • agronome, un des fondateurs de l'écologie politique française (1904-2001)
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......