LE DIRECT
Exposition de Marie-Laure de Decker, auteure de la photo de Marguerite Duras et François Mitterand en 1985

Entretiens entre Marguerite Duras et François Mitterrand, deux amis de longue date

2h04
À retrouver dans l'émission

2006 |Entre 1985 et 1986 Michel Butel enregistra plusieurs discussions entre Marguerite Duras et François Mitterrand, deux amis de longue date qui revenaient notamment sur leur aventure commune dans la Résistance. Des entretiens diffusés pour la première fois dans "Radio libre" en mars 2006.

Exposition de Marie-Laure de Decker, auteure de la photo de Marguerite Duras et François Mitterand en 1985
Exposition de Marie-Laure de Decker, auteure de la photo de Marguerite Duras et François Mitterand en 1985 Crédits : Foc Kan - Getty

Il s'agit d'une sélection d'entretiens que Marguerite Duras et François Mitterrand ont eus entre 1985 et 1986 et qui avaient fait l'objet d'une première publication dans le magazine L'Autre Journal.

Michel Butel et Mehdi El Hadj, qui furent les témoins de ces rencontres et qui en conservèrent la trace radiophonique, ont choisi les moments les plus saisissants et les plus émouvants de ces entretiens.

Dix ans après la mort des deux protagonistes, et vingt ans après cette conversation amicale, on les retrouve évoquant longuement le passé, à travers leur aventure commune dans la Résistance. Le dialogue débutait par leur vision de la mort.

François Mitterrand : 

J’ai été amené à côtoyer la mort assez tôt, puisque j’appartenais à cette génération, que vous avez bien connu, des jeunes gens qui, à vingt ans, ont été saisi par la guerre. Il a bien fallu vivre avec, même si la belle insouciance conduit à penser que la mort c’est pour les autres. 

Marguerite Duras :

J'ai beaucoup moins peur de la mort maintenant que j'en approche, parce que tout ce que vous imaginez, vous l'imaginez à partir de la vie. Tandis que quand vous avez l'expérience d'une disparition brutale, vous n'en gardez rien, vous gardez cette connaissance une fois pour toute, vous ne gardez rien de la peur ancienne. 

François Mitterrand se souvenait de l'évacuation de Robert Antelme de Dachau. Le poète, écrivain et résistant français qui était l'époux de Marguerite Duras avait été arrêté le 1er juin 1944.  En avril 1945, François Mitterrand retrouve Robert Antelme dans le camp de Dachau, épuisé par sa détention et souffrant du typhus. Il organise son retour à Paris avec l'aide de Dionys Mascolo. Marguerite Duras a écrit le récit de cette période dans La Douleur (1985). 

"Radio libre" proposait un dialogue à deux voix, à travers lesquelles deux esprits - l'écrivain face au Président de la République - confrontaient leur point de vue sur des sujets aussi variés que l'Amérique de Reagan, l'Afrique, Khadafi ou le devenir de la gauche...

Pour aller un peut plus loin nous vous proposons ces entretiens sonores édités par Frémeaux & Associés et France Culture.

  • Par Michel Butel 
  • Avec Marguerite Duras et François Mitterrand 
  • Réalisation : Mehdi El Hadj
  • Radio libre - Dialogue Duras / Mitterrand (date de 1ère diffusion : 04/03/2006)
  • Archive Ina-Radio France

Bibliographie

La Douleur

La DouleurPOL (réed.1993 Folio-Gallimard)

Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......