LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le Havre : la plage. Photochrome vers 1900.

Raymond Queneau : "Au Havre c'est un curieux spectacle de revoir une ville avec une topographie fantôme"

1h05
À retrouver dans l'émission

"La classe intemporelle" proposait, en avril 1955, de réunir des anciens élèves du Lycée François Ier du Havre. Parmi eux, Raymond Queneau et Arthur Honegger évoquaient leur jeunesse, les changements de la ville, et Honegger la naissance de sa vocation de compositeur.

Le Havre : la plage. Photochrome vers 1900.
Le Havre : la plage. Photochrome vers 1900. Crédits : Bianchetti Stefano / Leemage - AFP

Georges Braque, Raymond Queneau, Armand Salacrou, Jean Dubuffet et Arthur Honegger furent des élèves plus ou moins studieux du lycée François Ier du Havre. En 1955, l'émission "Potaches et labadens" réunissait en une classe intemporelle certains d'entres eux et quelques autres qui revivaient pour les auditeurs de la Chaîne Nationale les années où ils usaient leur fond de culotte sur les bancs de ce lycée. Un établissement où la philosophie fut enseignée par Raymond Aron et Jean-Paul Sartre.

Le professeur et romancier Raymond Las Vergnas évoquait Le Havre de Perret :

Quand on revoit Le Havre reconstruit - c'est cependant une belle oeuvre - on a l'impression d'un masque qu'on aurait mis sur un visage. Pour l'instant c'est un masque de plâtre et de béton. Heureusement il y a tout de même Le Havre éternel avec la courbe de la Seine et la courbe de la rade, l'une des plus belles du monde.

Raymond Queneau, décrivait Le Havre qu'il avait connu en temps de guerre, les troupes étrangères en ville, il se souvenait d'Armand Salacrou et d'Arthur Honegger, comme lui élèves au lycée du Havre, puis il évoquait la ville nouvelle

Cela fait une drôle d'impression, c'est un curieux spectacle de revoir une ville où l'on retrouve un fantôme de topographie. C'est très beau d'ailleurs cette nouvelle ville.

Arthur Honegger évoquait son passage au lycée du Havre, puis la naissance de sa vocation musicale :

Mes souvenirs du lycée sont précis et, mon Dieu, assez saumâtres. [...] Sur les 750 élèves qui étaient avec moi au lycée, il y en avait une bonne cinquantaine qui écrivait, mais je crois avoir été le seul à penser écrire de la musique. [...] La ville du Havre n'était pas du tout une ville où la musique jouait un rôle. Nous avions en tout et pour tout dans ma jeunesse la saison d'opéra, qui consistait en 20 représentations au mois de mai, et de temps en temps, un concert d'un virtuose qui s'égarait au Havre en passant, c'est comme cela que j'ai entendu Sarasate, Ysaye et Pugno...

Avec Pierre Courant, André Piganiol, Armand Salacrou, Raymond Queneau, Raymond Las Vergnas et Arthur Honegger.

  • Production : Jean Forest et Emmanuel Robert
  • Réalisation : Jean-Wilfrid Garrett
  • Potaches et labadens ou la classe intemporelle - Lycée du Havre
  • 1ère diffusion : 10/04/1955
  • Indexation : Documentation sonore de Radio France
  • Archives INA-Radio France

En écho, nous vous proposons une promenade littéraire et une bibliographie :

  • A l'initiative de Sonia Anton, maître de conférence en littérature à l'Université du Havre, l'Université et la ville du Havre se sont associées et ont conçu, depuis 2014, une Promenade Littéraire. Un parcours en vingt stations proposant au promeneur de découvrir d'une œuvre littéraire, d'un banc à l'autre, quelques lignes en lien avec un lieu précis de la ville.
  • Serge Wanstok (Librairie La Galerne) nous déroule sa bibliographie sur Le Havre.
Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......