LE DIRECT
"Le sommeil de Jeanne d'Arc (1412-1431) en prison", peinture de William George Joy (1844-1925).

Régine Pernoud sur Jeanne d'Arc : "La grâce à quelque chose de beaucoup plus intéressant que le péché"

59 min
À retrouver dans l'émission

1993 |En 1993, Régine Pernoud racontait sa vie au micro de Jean Lebrun dans l'émission "Mémoires du siècle". L'historienne évoquait son enfance à Marseille, l'Ecole des Chartes, la Seconde guerre mondiale, sa "conversion" à Jeanne d'Arc...

"Le sommeil de Jeanne d'Arc (1412-1431) en prison", peinture de William George Joy (1844-1925).
"Le sommeil de Jeanne d'Arc (1412-1431) en prison", peinture de William George Joy (1844-1925). Crédits : Photo Josse / Leemage - AFP

En 1992, Jean Lebrun et Hervé Bastien étaient allés à la rencontre de l'historienne Régine Pernoud, pour un entretien qui sera diffusé pour la première fois le 28 novembre 1993 sur France Culture. Auteur, toujours consacrée par la succès, ou bien conservateur aux archives, Régine Pernoud, disparue en 1998, poursuivait toujours le même but. Elle s’adressait au vaste public, "son frère" et non pas au petit monde des "chartristes", ses collègues. Elle fut encouragée en cela par une famille un peu fantaisiste, où fleurissaient de nombreux talents de journalistes. Dans ses livres, elle exposait ses thèses, sa défiance pour la bourgeoisie, son admiration pour Jeanne d'Arc dont elle était devenue tardivement la biographe. Inlassablement elle répétait que les femmes avaient tissé une autre histoire que celle des hommes. Ici c'est la sienne propre qu'elle tentait d'esquisser le temps d'un entretien pour "Mémoires du siècle".

Dans cette entretien Régine Pernoud se souvenait de son enfance à Marseille, dans une rue nommée "Villa Paradis", de ses années d'études à l'Ecole des Chartes, où les femmes étaient de plus en plus nombreuses. Elle évoquait son emploi de bibliothécaire chez Jean Lebaudy durant la Seconde guerre mondiale, elle se souvenait de l'entrée des Allemands à Tours. Sur la foi, sur Jeanne D'Arc elle disait :

Je trouve que la grâce a quelque chose de beaucoup plus intéressant que le péché. Il y a une chose qui m'a énormément influencé c'est quand j'ai fait la connaissance avec Jeanne d'Arc, cela a été une conversion tardive. Dans le procès de Jeanne d'Arc il y a d'une part les universitaires, les gens qui la jugent qui sont obsédés par le diable, le péché, la faute, la désobéissance et en face d'eux Jeanne qui n'y pense même pas qui ne parle que de dieu... Moi je trouve cela plus sympathique... vous ne croyez pas ? "

  • Production : Jean Lebrun et Hervé Bastien
  • Réalisation : Patrick Molinier
  • Mémoires du siècle - Régine Pernoud
  • 1ère diffusion : 28/11/1993
  • Indexation web : Sandrine England, Documentation Sonore de Radio France
Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......