LE DIRECT
L’actrice Katharina Schüttler dans le rôle de Cate dans  “Anéantie” de Sarah Kane  dirigée par German Thomas Ostermeier, en juillet 2005 au Festival d’Avignon, en France.

Sarah Kane : "J’écris pour moi, rien à foutre des autres. Je n’ai jamais écrit que pour sortir de l’enfer et ça n’a jamais marché"

59 min
À retrouver dans l'émission

2017 |Dramaturge iconique, Sarah Kane dans ses pièces et par sa courte vie "raconte une impossibilité à vivre". Elle met en scène la barbarie, la survie, l’amour, la solitude, la souffrance, la sexualité et, comme un choc de météorite, change le visage du théâtre avant de se donner la mort, à 28 ans.

L’actrice Katharina Schüttler dans le rôle de Cate dans  “Anéantie” de Sarah Kane  dirigée par German Thomas Ostermeier, en juillet 2005 au Festival d’Avignon, en France.
L’actrice Katharina Schüttler dans le rôle de Cate dans “Anéantie” de Sarah Kane dirigée par German Thomas Ostermeier, en juillet 2005 au Festival d’Avignon, en France. Crédits : ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP - AFP

Une bombe ! C’est l’effet que produit sa pièce Anéantis créée au prestigieux Royal Court de Londres. Sarak Kane, vingt-trois ans, devient une star. Graham Saunders le raconte : "on a parlé d’elle dans l’émission phare de la BBC et dans la presse… Elle a fait la une de beaucoup de journaux et c’est très rare. Le théâtre anglais suscite rarement la controverse :  ça dort, ça dérange rarement la pièce grand public". 

Sa pièce, mettant en scène "une litanie d’actes violents", (viol, sodomie, dévoration de bébé, avalement de globes oculaires...) choque, trouble, percute. Pour Elisabeth Angel-Perez "C’est une pièce qui travaille l’ignoble, l’abjecte" et Christian Benedetti, découvreur et premier metteur en scène en France de l’œuvre de Sarah Kane, parle du choc ressenti à la découverte de la pièce :

Je trouve cela ahurissant, incroyable ! Je n’avais jamais de textes aussi percutants, forts, qui disaient la cartographie de la société d’une façon qui était incroyablement pure. Je voulais rencontrer cette fille.

Viennent ensuite L’amour de Phèdre puis Purifiés dont Sarah Kane explique la genèse : "J’en avais marre de toute ces pièces naturalistes à la con alors je me suis dit que j’allais écrire une pièce qui ne pourrait jamais devenir un film, un téléfilm ou un roman. La seule chose qu’on pourrait faire, ce serait une mise en scène de théâtre". 

Puis, celle qui croit très sincèrement "qu’on peut tout faire sur scène, il n’y a absolument rien qui ne puisse être représenté" écrit 4.48 Psychose, une pièce "sur une dépression psychotique… quand vous ne faites plus la différence entre la réalité et le rêve… Formellement j’essaie aussi d’abattre les frontières entre la forme et le fond".

Après avoir envoyé 4.48 Psychose à son agent, Sarah Kane qui affirmait "j’écris pour moi, rien à foutre des autres. Je n’ai jamais écrit que pour sortir de l’enfer et ça n’a jamais marché", se pend le 20 février 1999 avec ses lacets dans les toilettes d’un hôpital londonien. 

Sarah Kane : 

Mon espoir c’est qu’il y ait une vie après la mort. Quant à mon œuvre, peu importe, je ne serai plus là. J’espère que les gens écriront des meilleures pièces, mais j’en doute.

Avec Christian Benedetti, metteur en scène et directeur du Théâtre-Studio d’Alfortville, Graham Saunders, essayiste, auteur de Love me or Kill me : Sarah Kane et le théâtre (l’Arche éditeur), Arnaud Cathrine, écrivain. Auteur de Nos Vies Romancées (Stock), Claudine Galéa, auteur de théâtre, James Brandily, scénographe aux côtés de Sarah Kane à Londres dans les années 90, Elisabeth Angel-Perez, professeur à l’université Paris IV, spécialiste du théâtre britannique et Isabelle Huppert, comédienne.

  • Production : Julien Thèves
  • Réalisation : Christine Robert
  • Une vie, une oeuvre - Sarah Kane (1971-1999), anéantie (1ère diffusion : 25/11/2017)
  • Indexation web : Odile Joëssel, Documentation sonore de Radio France

Chroniques

4H10
44 min

Les Nuits de France Culture

Les mots-clés - Elie Wiesel (1ère diffusion : 02/02/1972)
Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......