LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le cinéaste indien Shyam Benegal en 2013 à Paris alors qu'il reçoit la médaille de l'Ordre des Arts et des Lettres.

Shyam Benegal : "Il ne s'agit pas seulement de changer la société il s'agit aussi de changer l'homme"

1h29
À retrouver dans l'émission

L'émission les "Mardis du cinéma" proposait en 1988 un long entretien avec le cinéaste indien Shyam Benegal dont le cinéma était empreint des changements sociaux et de la révolte de la société indienne (1ère diffusion : 26/01/1988).

Le cinéaste indien Shyam Benegal en 2013 à Paris alors qu'il reçoit la médaille de l'Ordre des Arts et des Lettres.
Le cinéaste indien Shyam Benegal en 2013 à Paris alors qu'il reçoit la médaille de l'Ordre des Arts et des Lettres. Crédits : Pierre Andrieu - AFP

En janvier 1988, l'émission les "Mardis du cinéma" proposait une thématique  entièrement consacrée au cinéaste indien Shyam Benegal.  Celui-ci avait accordé un long entretien à François Estève au Festival d'Aurillac. Il racontait ses débuts, sa carrière, les thèmes sociaux de ses films, notamment les révoltes paysannes en Inde auxquelles il avait consacré trois longs-métrages.  Il évoquait également son dernier film intitulé Le Talisman

Shyam Benegal  est une des figures les plus connues du cinéma indien qui, on le sait, est très prolifique (plus de 700 films sont produits chaque année). Créateur dominant de la Nouvelle Vague, Shyam Benegal, dont le premier film Ankur (La Graine) a été réalisé en 1974, filme en hindi, la langue officielle de l'Inde. Comme Satyajit Ray, il refuse le cinéma commercial, mais ses films, très exigeants tant sur le plan des thèmes que de la forme, atteignent un très large public. Il choisit des sujets à caractère social basés le plus souvent sur des faits réels de l'histoire de l'Inde. "Je filme pour rendre compte des changements de notre milieu environnant", explique-t-il. Benegal se révolte contre les mécanismes d'oppression de sa société, les injustices du système de castes et les structures féodales. Œuvres puissantes, épiques d'une majestueuse beauté où l'homme est toujours filmé dans son environnement, les réalisations de Benegal font aussi une large place à la peinture de l'âme humaine et à l'ambiguïté des rapports humains et sociaux. Ses personnages de femmes, chez lesquelles il célèbre la force, le courage, la dignité à l'aptitude à la révolte sont particulièrement remarquables. 

A propos de sa vision de la société il disait :

Je me considère comme réaliste, ni optimiste ni pessimiste, car il y a la société et les individus, et la société et les individus ce n'est pas toujours la même chose. Les rêves d'un individu se heurtent souvent à la réalité sociale. Si d'une part, on dit que les choses changent à l'échelle de la société la destruction des vielles oppressions par exemple. Il se peut qu'au niveau de l'individu, d'autre part, ce ne soit pas le cas. Il y a une espèce de déséquilibre constant entre ces deux choses. L'idéal des hommes a toujours été d'annuler ce déséquilibre. Il ne s'agit pas seulement de changer la société il s'agit aussi de changer l'homme. Ces deux choses sont parfois incompatibles.

L'émission avait la forme d'un montage d'entretiens avec le cinéaste indien Shyam Benegal enregistré au festival d'Aurillac (traduction simultanée de Jean François Cornu) ; Dominique Jules (Festival d'Aurillac) et Vijay Singh (écrivain) étaient également interviewés sur l'oeuvre de Shyam Benegal.

  • Production : Françoise Estèbe 
  • Réalisation : Mireille Krauss 
  • Mardis du cinéma - Shyam Benegal (1ère diffusion : 26/01/1988)
  • Indexation web : Sandrine England, documentation sonore de Radio France
Chroniques
5H35
29 min
Les Nuits de France Culture
Algues, pierres et ancres : l'Ile de Bréhat
Intervenants
  • Réalisateur, producteur et scénariste indien né le 14 décembre 1934 à Aliwal en Inde.
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......