LE DIRECT
Une femme donne un cours d'éducation sexuelle à l'aide d'un tableau noir le 5 mai 1950 au Royaume-Uni.

Comment faire l'éducation sexuelle des jeunes filles en 1950 ?

30 min
À retrouver dans l'émission

L'éducation sexuelle est une question depuis bien longtemps, mais la manière de l'aborder aujourd'hui a beaucoup changé depuis 1950.

Une femme donne un cours d'éducation sexuelle à l'aide d'un tableau noir le 5 mai 1950 au Royaume-Uni.
Une femme donne un cours d'éducation sexuelle à l'aide d'un tableau noir le 5 mai 1950 au Royaume-Uni. Crédits : Keystone-France / Contributeur - Getty

En 1950, l'éducation sexuelle préoccupait beaucoup la société, tant et si bien qu'une série de cinq émissions y était consacrée. Cette archive est la quatrième de la série sur l'éducation sexuelle des jeunes filles et consiste en une série de recommandations données par deux psychanalystes et un prêtre. Des propos à replacer évidemment dans le contexte d'une société d'avant la légalisation de l'avortement ou la libéralisation sexuelle de 1968, où s'exprime longuement la figure majeure qu'est Françoise Dolto :

C'est bien à la mère de famille de faire l'éducation de ses filles, de même qu'à partir de 7-8 ans pour les garçons, c'est l'affaire des pères. Et si la mère n'est plus là, il faut que ce soit fait par une femme qui est elle-même épouse et mère.    
La docteure Françoise Dolto 

Dès 1950, les magazines féminins posaient déjà la question du type de conseils qu'ils donnaient, mais ici c'est le maquillage qui était critiqué.  

Ce sont les magazines qui mettent en avant la coquetterie, les faux cils, les fausses couleurs et la soi-disant personnalité qu'on peut se donner en l'achetant dans des boîtes qui sont à craindre. La séduction à peu de frais, la séduction sans travail, la séduction sans la compréhension du rôle de complémentarité de la femme, mais une facilité pour la femme de rouler l'homme. Sur en fait l'incapacité de cette femme.    
La docteure Françoise Dolto 

La conversation tourne très rapidement sur la question de la maternité.

Si la question de la maternité se présente, c'est le moment de faire comprendre à l'enfant, ou à la jeune fille, l'importance d'une maternité. Et combien cette maternité réclame une stabilité, réclame le choix d'un mari. Et par là viendra tout le côté, je dirais, d'un amour stable et pas d'un amour passager.    
Le père Charles Larère

Puis sur la question des rapports sexuels et de quand en parler aux jeunes filles. 

Ce n'est qu'aux enfants curieux qu'il faut donner la vérité sur la question de la fécondité, mettons, avant 16 ans, ou 15 ans, avant que leurs formes ne soient vraiment féminines, les mettant en danger auprès des jeunes gens et des hommes.    
La docteure Françoise Dolto

Silencieux depuis le début de la conversation, le docteur Benjamin Logre finit par prendre la parole en expliquant que l'éducation sexuelle des jeunes filles ne doit pas culpabiliser leur corps ou la sexualité, sous peine de favoriser l'anorexie ou la frigidité.

Il faut éviter tout ce qui peut, étant mal indiqué ou mal compris, conduire à trois grands fléaux, qui sont très fréquents, et qu'on observe chez les jeunes femmes : la frigidité, qui est une chose tellement fréquente chez les femmes ; l'anorexie mentale, qui peut être très grave chez les jeunes filles ; et les maladies sexuelles.    
Pour ce qui est de la frigidité, elle résulte souvent d'idées de culpabilité refoulées qui tiennent à ce qu'on a donné à la jeune fille, qu'on l'ait voulu ou non, l'idée que l'acte sexuel est toujours entaché de pêchés, de fautes, d'une réprobation qui s'exerce sur elle.    
Le docteur Benjamin Logre

Tribune de Paris - Conseils aux parents pour l'éducation sexuelle des enfants 4/5 : Comment s'adresser aux jeunes filles (1ère diffusion : 13/06/1950 Chaîne Nationale)

Par Raymond Thévenin - Avec Françoise Dolto, Louis François, Charles Larère et Benjamin Logre

Chroniques

3H22
22 min

Les Nuits de France Culture

Claude Mauriac : "Le Paris de Balzac survit à Saint-Germain-des-Prés dans la rue des Quatre Vents..."
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......