LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le Médecin guérissant Phantasie, purgeant aussi par drogues la folie : [estampe] gravure au burin, 17ème siècle.

État des lieux de la psychiatrie après-guerre

15 min
À retrouver dans l'émission

Dans l'émission "Tribune de Paris - Problème des malades mentaux", cinq éminents psychiatres français réunis autour d’une table ronde dressent un état des lieux de la psychiatrie française d’après-guerre.

Le Médecin guérissant Phantasie, purgeant aussi par drogues la folie : [estampe] gravure au burin, 17ème siècle.
Le Médecin guérissant Phantasie, purgeant aussi par drogues la folie : [estampe] gravure au burin, 17ème siècle. Crédits : Domaine public, Gallica, BNF

Le nombre de personnes internées a diminué durant la période des hostilités. Les raisons sont diverses : si des patients sont morts de faim et du manque de soins dans les hôpitaux il y a aussi les malades qui n’ont pas été internés alors qu’ils auraient dû l’être. Le médecin en chef de l’infirmerie spéciale de la préfecture de police estime pour sa part que la réduction de l’alcoolisme explique aussi cette décroissance. Une analyse loin d’être partagée par ses collègues. D’autres pensent que les traumas de la guerre telle l’exode, ont créé un « choc salutaire » qui a fait disparaître momentanément troubles phobiques et autres obsessions… 

Mais les chiffres de personnes aliénées remontent et se rapprochent de ce qu’ils étaient avant la guerre ou ils représentaient 38% des lits d’hospitalisation. On constate aussi la montée en flèche de la « désadaptation » sociale de l’enfance. 

Pour ces médecins, hérédité particulière et antécédents familiaux font le lit de la maladie mentale. Pour en venir à bout, on se réjouit de l’arrivée d’un nouvel arsenal thérapeutique et particulièrement des électrochocs. On propose aussi "d’éviter autant que possible les naissances de sujets présentant toutes ces dispositions" tout en soulignant que "c’est là une tâche extrêmement délicate si l’on veut concilier liberté individuelle, valeur humaine et intérêt social"… Un échange qui raconte donc aussi comment la société considérait la maladie mentale. 

  • Par Paul Guimard 
  • Avec Georges Parcheminey, Georges Daumezon, Lucien Bonnafé, Georges Heuyer et Louis Le Guillant
  • Tribune de Paris - Problème des malades mentaux (1ère diffusion : 22/11/1946 Chaîne Nationale)
  • Indexation web :  Odile Joëssel, Documentation Sonore de Radio France
  • Archive Ina-Radio France
Chroniques
5H18
1h35
Les Nuits de France Culture
"Knock ou le triomphe de la médecine" avec Serge Reggiani
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......