LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Malene Rydahl, Philippe Garbit et Tobias Larsen
Épisode 6 :

Malene Rydahl : "Les Danois vivent dans une société de modestie, au Danemark il ne faut pas se vanter de ses exploits"

38 min
À retrouver dans l'émission

Une Nuit danoise - Entretien 2/3 avec Malene Rydahl et Tobias Larsen. Après la peinture danoise, ce second entretien nous initie à l'art de vivre et au fameux "bonheur danois". Malene Rydahl nous explique pourquoi le Danemark est généralement en tête des classements des "pays les plus heureux".

Malene Rydahln, auteure danoise et Tobias Larsen, étudiant danois.
Malene Rydahln, auteure danoise et Tobias Larsen, étudiant danois. Crédits : RF - Radio France

A l’occasion de l’exposition "L’âge d’or de la Peinture danoise 1801-1864" au Petit Palais-Musée des Beaux-Arts, à Paris, nous avons décidé de passer une nuit entièrement danoise sur France Culture pour évoquer le cinéma, le tourisme, la littérature et les modes de vie à la danoise. 

Après Christophe Leribault, directeur du Petit Palais et Klaus Ib Jørgensen, conseiller culturel à l’Ambassade du Danemark à Paris, pour ce second entretien, nous recevons Malene Rydahl, auteure du best-seller mondial Heureux comme un Danois et un jeune danois, Tobias Larsen, qui vient de passer son année d’après baccalauréat en France. Ils répondent à la question que tout le monde se pose : "Le Danemark, est-il le pays le plus heureux du monde ?"

Malene Rydahl explique comment elle a eu l'idée de ce livre sur le bonheur au Danemark. De quoi parle-t-on lorsque l'on parle de ce bonheur danois ?  En 2012, le Danemark était classé "pays le plus heureux du monde" dans un rapport des Nations Unies sur le bonheur. 

Malene Rydahl explique :

On pourrait aussi dire que le Danemark est le pays le moins malheureux. (...) Les Danois vivent dans une société de modestie. Au Danemark, il ne faut pas se vanter de ses exploits. Une des raisons qui explique le bien-être collectif c'est que le Danemark est plutôt dans une culture du consensus. Les gens vont voir ce qui les rassemble. 

A propos de la philosophie de vie et de l’éducation au Danemark :

Il existe une recherche du consensus, 'probablement' est un mot très utilisé par les Danois. A l’école on essaie de faire les choses avec tout le monde. L’enseignement est basé sur le fait de ne pas exclure l’autre. Le modèle danois prône la confiance. Le but de l’école est de développer la personnalité de l’enfant : le talent créatif et manuel est valorisé autant que le talent uniquement intellectuel. (...) C’est le pays qui a la mobilité sociale la plus élevée au monde, mais on y connait également le 'syndrome de l’éboueur heureux', car il y a une valorisation de tous les rôles sociaux. 

  • Par Philippe Garbit 
  • Réalisation : Virginie Mourthé
  • Avec la collaboration de Hassane M'Béchour
  • Indexation web : Sandrine England, documentation sonore de Radio France
  • Une Nuit danoise - Entretien 2/3 avec Malene Rydahl et Tobias Larsen (1ère diffusion : 26/04/2020)
Chroniques
4H08
1h24
Les Nuits de France Culture
Une Nuit danoise 7/10 : Régis Boyer : "Karen Blixen s'inscrit dans la ligne des grands écrivains scandinaves qui sont, depuis les sagas islandaises, des conteurs de premier ordre"
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......