LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Philippe Soupault à la librairie de La Hune in Paris, en mai 1981.

Philippe Soupault : "André Breton n’est pas malade, Philippe Soupault est interné, Louis Aragon est fou…"

29 min
À retrouver dans l'émission

Dans "Une oeuvre un portrait" en 1962, Philippe Soupault, le poète, disait ses poèmes des périodes Dada et surréaliste, parmi eux : "Litanies" et "Manifeste dada", (1ère diffusion : 19/09/1962 France III Nationale).

Philippe Soupault à la librairie de La Hune in Paris, en mai 1981.
Philippe Soupault à la librairie de La Hune in Paris, en mai 1981. Crédits : Louis Monier/Gamma-Rapho via Getty Images - Getty

En 1962, Philippe Soupault dans une émission consacrée à sa poésie, disait ses poèmes. Surréalisme, mouvement Dada, Soupault avait été à la naissance de ces grandes dates artistiques et révolutionnaires du vingtième siècle, et sa première lecture était, justement, Manifeste dada, il enchaînait avec Litanies (1920), dont voici le début :

André Breton n'est pas malade / Philippe Soupault est interné / Louis Aragon est fou / Th. Fraenkel est malade/André Breton est malade / Francis Picabia ressemble à Francis Picabia / Paul Eluard est malade / Philippe Soupault est mort/Aragon (Louis) n'est pas mort / Eluard a perdu sa montre / Tzara est à Paris...

Et pour la suite du programme : 

Poème cinématographique, indifférence, Les champs magnétiques : la glace sans tain, Georgia, Georgia, puis Georgia, crépuscule, Georgia, un deux ou trois, Etapes de l'enfer, déjà le matin, Sang, joie, tempête, la bouée, Odes, ode à Londres, L'arme secrète, poussière, Chansons, chanson pour les baptêmes, Chansons, au crépuscule, Sans phrase, pour ma fête, Sans phrase, quand on regarde une montre.

  • Par Jacques Brenner et Roger Vrigny 
  • Une oeuvre un portrait - Philippe Soupault (1ère diffusion : 19/09/1962 France III Nationale)
  • Indexation web : Sandrine England, Documentation sonore de Radio France
  • Archive Ina -Radio France
Chroniques
1H38
1h05
Les Nuits de France Culture
Albert Cossery : "Je suis né au Caire et ma première impression d'enfance qui a fait mon destin c'est le nom d'une petite ville de France, Montauban"
Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......