LE DIRECT
L'auteur dramatique et écrivain italien Luigi Pirandello, près d'un lac, vers 1900.

Paul-Laurent Assoun : "Le théâtre de Pirandello me semble renvoyer à une impasse mais c’est peut-être cette impasse qui en fait l’intérêt"

1h24
À retrouver dans l'émission

1996 |Entretiens, extraits de films, archives sonores et lectures, retracent la vie et l'œuvre de Luigi Pirandello dans "Une vie, une oeuvre" en 1996. Récompensée par le Prix Nobel de littérature en 1934, l’œuvre de l’écrivain est protéiforme : romans, nouvelles, essais, et surtout théâtre.

L'auteur dramatique et écrivain italien Luigi Pirandello, près d'un lac, vers 1900.
L'auteur dramatique et écrivain italien Luigi Pirandello, près d'un lac, vers 1900. Crédits : Mondadori Portfolio via Getty Images - Getty

En compagnie de la metteure en scène Claudia Stavisky, la professeure en études italiennes Dominique Budor, la traductrice Karin Wackers, le professeur à Paris III Jean Paul Manganaro et le psychanalyste Paul-Laurent Assoun nous plongeons cette nuit dans l’univers de Luigi Pirandello, maître du paradoxe et de l'absurde. Dans son théâtre les dialogues engendrent très souvent la non-compréhension respective. Malgré tout, Claudia Stavisky estime que : 

Chez Pirandello il y a une tendresse extrême pour la vie et une sorte de confiance dans l’être humain, dans ses capacités de ressource et de mouvement. Comme si ses personnages étaient invincibles et capables de traverser toutes les tempêtes de l’existence les yeux ouverts.

Paul-Laurent Assoun, dans une lecture psychanalytique de l’œuvre, considère que Pirandello s'est attaché à "décrire et commenter" des personnages en quête d'identité corporelle et symbolique, qui cherchent leur corps et leur nom :

Le théâtre de Pirandello me semble renvoyer à une impasse mais c’est peut-être cette impasse qui en fait l’intérêt : c’est-à-dire de toujours se maintenir au bord d’une identité, sans solution. Il n’y a pas de fin heureuse chez Pirandello.

Tous les invités s’accordent à souligner que si la folie qui consume ses personnages est au cœur de la vie du dramaturge (sa femme finira internée), elle l’est aussi dans la culture de sa Sicile natale, faite de mystères, de choses secrètes, de fables.

Avec Paul-Laurent Assoun (psychanalyste), Karin Wackers (traductrice), Jean-Paul Manganaro (traducteur) et Dominique Budor.

  • Par Florence Marguier 
  • Réalisation : Isabelle Yhuel
  • Une vie, une oeuvre - Luigi Pirandello : L’étrange étranger (1ère diffusion : 05/09/1996)
  • Indexation web : Odile Joëssel, Documentation Sonore de Radio France
  • Archive Ina-Radio France

Chroniques

5H14
1h40

Les Nuits de France Culture

La matinée des autres - Femmes de Sardaigne
Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......