LE DIRECT
Yves Saint Laurent donne une conférence de presse le 07 janvier 2002 au siège de sa maison de couture à Paris, au cours de laquelle il annonce qu'il dit "adieu" à la couture.

Yves Saint laurent : "J'ai choisi aujourd'hui de dire adieu à ce métier que j'ai tant aimé"

1h
À retrouver dans l'émission

2010 |En 2010 pour le "Mardi des auteurs" Pascale Charpentier proposait un portrait d'Yves Saint Laurent sous forme de montages d'archives d'actualités, d’entretiens et de témoignages.

Yves Saint Laurent donne une conférence de presse le 07 janvier 2002 au siège de sa maison de couture à Paris, au cours de laquelle il annonce qu'il dit "adieu" à la couture.
Yves Saint Laurent donne une conférence de presse le 07 janvier 2002 au siège de sa maison de couture à Paris, au cours de laquelle il annonce qu'il dit "adieu" à la couture. Crédits : Eric Feferberg - AFP

La biographe Alicia Drake explique ainsi son choix de la mode plutôt que du théâtre : "Il voulait être dans ce milieu d'élégance, dans les mondanités."

En 2010, Yves Saint Laurent était mort depuis deux ans. Pour le "Mardi des auteurs" Pascale Charpentier proposait un portrait du grand couturier sous forme de montages d'archives d'actualités, d’entretiens et de témoignages. Les journalistes Laurence Benaïm, Alicia Drake et Marie-Dominique Lelièvre racontaient son histoire et analysaient son travail de créateur.

Le documentaire commençait avec un extrait d'archive de janvier 2002, lorsque Yves Saint Laurent, dans une conférence de presse, avait annoncé ses adieux au métier :

J'ai choisi aujourd'hui de dire adieu à ce métier que j'ai tant aimé. En ouvrant en 1966 pour la première fois au monde une boutique de prêt-à-porter à l'enseigne d'un grand couturier et en créant sans me référer à la haute couture, j'ai conscience d'avoir fait progresser la mode de mon temps et d'avoir permis aux femme d’accéder à un univers jusque-là interdit. Comme Chanel j'ai toujours accepté la copie et je suis très fier que les femmes du monde entier portent des tailleurs pantalons, des smokings, des cabans, des trench-coats. Je me dis que j'ai créé la garde-robe de la femme contemporaine et que j'ai participé à la transformation de mon époque.

De son enfance à Oran, Yves Saint Laurent a sûrement gardé le goût des couleurs. Son directeur technique, Jean-Pierre Derbord, tout en insistant sur l'importance de la couleur noire, "le noir n'est jamais triste" chez YSL, considère surtout qu' il était "comme un peintre en fin de compte, il mélangeait ses couleurs."

La journaliste Laurence Benaim soutient qu' "Yves Saint Laurent c'est à la fois quelqu'un qui n'a pas eu de jeunesse et quelqu'un qui est resté toute sa vie un enfant." A travers ses colelctions, il lui semble que le styliste s'adressait à toutes sortes de femmes, il cherchait à faire d'elles "non seulement des femmes mais des héroïnes".

Cette saison la mode est une question d'équilibre et de construction. Tout [....] de la silhouette s'inscrivant entre les deux bases du trapèze doit répondre à ce souci de pureté et de construction. Ce qu'on a appelé la robe-sac est complètement disparue. C'est-à-dire qu'il n'y a plus de biais du tout, le biais est mort.

Yves Saint Laurent

  • Production : Pascale Charpentier
  • Réalisation : Dominique Costa
  • Le mardi des auteurs - Yves Saint Laurent (1936-2008)
  • Avec Laurence Benaïm, Alicia Drake, Marie-Dominique Lelièvre
  • 1ère diffusion : 27/04/2010
Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......