LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Ça se passe là, entre l'oreille et l'estomac (Rediffusion du 23/03/2011)

29 min

DASiA de Jean-Guy Coulange et Gilles Davidas, avec l'aide de Cécile Rogue pour les archives de l'INA

Dictionnaire Anachronique Sonore in-Alphabétique

Le DASiA est une courte fantaisie radiophonique. Sur le principe de l’abécédaire, un mot dans un lieu avec des voix, des sons, des archives et des chansons. Une invitation à déambuler dans l’univers sonore des années 70. Car les années 70 sont un passage. Avant et après, ça n’est pas pareil. Avant, c’est le baby boum, les trente glorieuses, le plein emploi. Après 68, c’est toute la vie qui se transforme, la société, la politique, le travail. Des énergies disparates et en même temps collectives, du rêve à la réalité. Le rêve d’en finir avec les contraintes d’une époque et la réalité d’accompagner l’utopie du socialisme. Mai 68– mai 81. Un mot, un lieu.

Aujourd'hui F comme FAC

Avant, pour aller à la fac, il fallait d’abord avoir son sursis, égard à l’armée. Michel Debré, lui, n’était pas d’accord « On ne fait pas son service militaire à un âge avancé ». Dans les ’70, la fac, c’était sans doute plus politique. C’était parfois même assez chaud…

Extraits : « Inter actualités 13 heures » F. Inter (20/03/73), « Tabou » F. Inter (7/12/86).

Enregistré à la Faculté de Lettres Victor Segalin à Brest. Avec la participation de François Cuillandre, Maire de Brest.

La scène mythique – Loulou de Perrine Mornay et Gilles Davidas

Loulou
Loulou
Loulou ©Gaumont Après les images, que reste t-il ? A l’heure du zapping et des images de masse, il y a encore des histoires d’amour qui existent avec les films. (Christophe, Maxime) Ils parlent de leurs émois cinématographiques et plus précisément d’une scène de film qui les a accompagnée, changée, bouleversée. Comment garde-t-on le souvenir des images qui nous ont marquées? Ici c’est une expérience pour trouver les mots ; pour dire non pas ce que l’on a vu, mais ce que l’on a retenu, être au plus proche d’une sensation qui est passée par le regard, et que l’on tente de retrouver. Seulement la preuve avec les vraies images vient après et oh surprise … On découvre un bout du fantasme de celui qui a tant aimé regarder. ***Anniversaire* d'Eléonore Clovis et Nicolas Berger** "Joyeux anniversaire!" Pourquoi "joyeux", l'anniversaire? Et même pourquoi l'anniversaire tout court? Triste ou joyeux, il nous laisse rarement indifféremment. Fêtera, fêtera pas... Obligation mondaine ou dette envers ses rêves d'enfant jamais mis au monde? Et quand on est né taureau l'année du singe, ou fils d'un lièvre et d'une poule noire, ça donne quoi? Petit tour du monde de l'anniversaire... Merci à Claire Rigollier et Soro Solo pour leur participation **Thomas Baumgartner (production) et Gilles Davidas (réalisation)**
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......