LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

C'est beau une porte entr'ouverte. Non ? Moi je trouve que c'est beau, une porte entr'ouverte...

50 min

Sac à sons par Jean-Guy Coulange et Véronik Lamendour Au départ, une liste. Pêle-mêle journaux radio, reportages, interview, magazines, à la suite, sans queue ni tête. Au hasard, presque, dans ma bibliothèque, « Penser/classer » de Perec me tombe sous la main. D'abord classer. Aller au grenier, ouvrir des armoires puis des males puis des sacs et des sacs et encore des sacs. Ne pas s'éparpiller, s'en tenir à la liste. Tiens celui-ci par exemple, je tire un son puis un autre puis un autre, je fais des tas. « Cataloguer, classer, classifier, découper, énumérer, grouper, hiérarchiser, lister, numéroter, ordonnancer, ordonner, ranger, regrouper, répartir » (Georges Perec « Penser/classer »). Ainsi mes sacs à son. Aujourd'hui Le sac à son des langues Je tire les sons un par un, multicolores, ça grouille, tourbillonne. Au fond du sac, au fond de la mémoire, reste un nom, celui de Georges Condominas, en pièces détachées par Perec, en mille morceaux poétiques et puis plus rien, silence dans le sac. Des langues étrangères aux paysages inconnus de nous-mêmes, l'anagramme de notre nom. L'inclassable Yann Toma par Manuelle Calmat et Gilles Davidas A première vue, on pourrait croire que Yann Toma nous vient d'une autre planète. Artiste conceptuel, P.D.G. à vie de son entreprise fictive "Ouest Lumière", maître de conférence à l'Université Paris I-Sorbonne, responsable du département "Art et Flux", Yann Toma intrigue... Ses installations, expositions et autres "happening" soulignent souvent des travers de notre société. L'absurdité, l'incongruité, les zones d'ombre et les interstices de la vie sont ses terrains de jeux et d'études. Crimes sur commande, campagne d'affiche aux slogans un peu "déjantés", garage de soucoupes volantes ou encore Galerie des poumons... Son travail fait partie de nombreuses collections, son oeuvre est intégrée à la collection du Centre Georges Pompidou et a rejoint en 2007 le Fonds national d'art Contemporain. Visite dans le 11ème arrondissement de Paris de son abri souterrain, véritable cabinet de curiosités... L'homme et la note - Empreintes passagères de Thomas Baumgartner et Véronik Lamendour, Improvisation entre un instrument et un « homme de bruit ». Aujourd'hui *Empreintes passagères d'Anne Shrestha Gouraud et Clément VictorRésonance* (rediffusion) 2 voix 5 minutes - La guerre de Troie aura-t-elle lieu ?(1/4) de Marie-Andrée de Saint André et Clotilde Pivin, avec David Geselson (comédien) " La guerre de Troie aurait-elle pu être évitée ? Quand Pâris enlève la belle Hélène, il ne se doute pas qu'il va déclencher une guerre homérique. S'il avait été plus perspicace, il se serait vite aperçu que sa captive était en réalité futile, volage et sans esprit. Imaginons que Pâris eut alors la possibilité de la rendre aux Grecs ou bien de l'échanger pour vice de forme et tromperie sur la marchandise. Malheureusement le fils de Priam n'est pas plus héroïque que sa compagne. Et la guerre de Trois aura bien lieu : au plus fort du combat, le couple, craignant pour sa vie, décide brusquement de passer à l'ennemi et observe la débâcle troyenne bien à l'abri dans le ventre du cheval de bois. Cette Illiade parodique et burlesque conduira les amants maudits jusqu' aux Enfers, sur les rives de l'Achéron. Ultime étape avant qu'un Charon, alcoolique et avare, ne les entraîne pour l'éternité à bord de sa barque vermoulue." - Thomas Baumgartner : production - Gaël Gillon : réalisation

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......