LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
"Heis" sort aujourd'hui en salle. Un film d'Anaïs Volpé.

Aller vers son aube à soi : "Heis" d'Anaïs Volpé

1h
À retrouver dans l'émission

Où il sera question d'un dialecte intérieur, de la difficulté de partir, de fantômes quotidiens, de politique-spectacle, de la politique d'Ankara, d'un accueil amoureux, et du pire métier du monde.

"Heis" sort aujourd'hui en salle. Un film d'Anaïs Volpé.
"Heis" sort aujourd'hui en salle. Un film d'Anaïs Volpé.

Ce sont des corps chaotiques. Des corps sans sommeil qui cherchent à encaisser de nouveau. Pour avancer, pour apprendre à vivre. Des corps qui doivent s’habituer à perdre pour, un jour pouvoir gagner. A se battre pour un jour pouvoir enfin dormir. Apprendre aussi à se délester. Ne partir qu’avec l’essentiel de soi-même. Partir si le départ est possible. Parfois on ne sait plus. On ne sait même plus pourquoi on voudrait partir. On voit des signes partout pour nous en empêcher. L’histoire de Pia 25 ans, est marquée par un départ, celui de son père quand elle était enfant. Alors quand c’est à son tour de partir, Pia ne peut pas. Elle a peur, à son tour, de blesser. On voit au début et à la fin de Heis, le film d’Anaïs Volpé qui sort aujourd’hui en salle, ce plan d’une baie au bout du monde, Une baie qui approche à grande vitesse, image inversée, avec les grattes ciel en bas, la mer au-dessus. Un travelling avant sur les flots, avec cette vitesse et ce vent dont on se dit qu’ils pourraient fouetter jusqu'à nos visages de spectateurs. Heis nous emporte. C’est un premier long-métrage à la première personne. La réalisatrice se met en scène dans le rôle de celle qui voudrait partir. Qui essaye. Dans le rôle de cet enfant née avec son frère le jour de la chute du mur de Berlin, et qui s’étonne qu’aucun autre mur ne soit tombé depuis. "Je te parle avec le dialecte inconnu de mon âme" dit-elle en sous-titre. Il est question d’une "mélancolie de 16h", de la nostalgie d’une époque inconnue. C’est un premier film qui parle de lieux que l’on voudrait fouler, d’aiguilles du temps que l’on voudrait bloquer ou bouger bien plus loin sur le cadran. Un film qui interroge ce en quoi on croit. Nos devoirs intérieurs. Ce qui nous fera grandir et ce qui nous fera survivre. Pia filme sa mère et lui dit tout bas à travers l’image ce qu’elle ne peut pas lui dire hors caméra. « Je suis juste ici de passage une fois de plus. Je ne sais pas comment je peux faire pour partir. Et je ne sais pas comment te le dire ». Essayer de se convaincre que les autres n’ont pas besoin de nous. Se libérer. L’impression qu’entre nous et les autres, ceux que l’on quitte, il y a à la fois aucune et trop de frontières. Partir sans réussir à le dire. Eviter les au revoir. Essayer de trouver un chemin dans le départ dans le départ lui-même. Avec ses impasses, ses contre sens, ses routes impraticables. Mais un chemin qui sera le nôtre et sur lequel on finira bien par avancer. Porter le poids de son départ comme de soi-même. Ça doit être ça un corps chaotique. On se reconstruira toujours, nous dit Pia/ Anaïs Volpé, « On a tellement rien vu qu’on a même pas idée que la route est longue ».

JUKEBOX

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Chroniques
6H05
19 min
Paso doble, le grand entretien de l'actualité culturelle
Nicolas Silhol : "Je suis nourri par les polars sociaux américains des années 70 incarnés par Sidney Lumet"
6H25
3 min
Les Émois
Yokai si, Yokai là ou le monde étrange de Mizuki
6H30
7 min
Journal de 6h30
Journal de 6h30 : Mercredi 5 avril 2017
6H40
5 min
Le Journal des idées
Télé-réalité et politique spectacle
6H45
10 min
Les Enjeux internationaux
Turquie. Le regard du Proche-Orient arabe sur la politique d’Ankara
6H57
2 min
L'Humeur du matin par Guillaume Erner
J'ai assisté à un drôle d’entretien de motivation hier soir
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......