LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Affiche du Printemps des Poètes - Pastel sur toile original d’Ernest Pignon-Ernest, 2017

Benoît Guillaume "La sorcière" / Je mange donc je suis / Sécheresse en Afrique de l’Ouest / La citation, ennemie de la poésie

59 min
À retrouver dans l'émission

Ce vendredi, Benoît Guillaume vous parle de sa BD "La sorcière", et Christian Seignobos se demande si on peut sauver le lac Tchad. Les chroniques s'intéressent au contenu de nos assiettes et à l'ennemie de la poésie : la citation.

Affiche du Printemps des Poètes - Pastel sur toile original d’Ernest Pignon-Ernest, 2017
Affiche du Printemps des Poètes - Pastel sur toile original d’Ernest Pignon-Ernest, 2017 Crédits : Ernest Pignon-Ernest

@PetitsMatinsFC

Le Réveil Culturel : Tewfik Hakem s'entretient avec Benoît Guillaume, auteur de BD pour La sorcière aux éditions Actes Sud BD.

Ce livre n’est pas là pour montrer quelque chose de magique mais décrit la France aujourd’hui dans ce qu’elle a de dur, comment les familles partent en morceaux…

Couverture de "La sorcière"
Couverture de "La sorcière" Crédits : © Benoît Guillaume - Actes Sud BD

Le Journal des Idées par Jacques Munier : Je mange donc je suis.... Nous mangeons trois fois par jour. Il est donc normal de s’intéresser au contenu de nos assiettes et à son origine.

Les Enjeux Internationaux par Xavier Martinet : Sécheresse en Afrique de l’Ouest, peut-on sauver le Lac Tchad du désert ? Xavier Martinet s'entretient avec Christian Seignobos, géographe et directeur de recherche émérite à l’Institut de recherche pour le développement (IRD).

L'Humeur du matin par Guillaume Erner : C'est le Printemps de la Poésie et à cette occasion, je veux évoquer un ennemi de la poésie : la citation. Eh bien oui, lorsqu'un gogo-boy veut se reposer, il se décrit, lorsqu'un intellectuel est fatigué, il cite. Et lorsque le dirigeant d'entreprise se transforme en personnage en quête d'auteur, la providence a un nom : René Char. Pedigree impeccable : poète français de gauche, né dans le Lubéron près d'un demi-siècle avant la Tesla décapotable, résistant de la première heure laissant cependant à d'autres, moins méritants, sa part d'honneur à la Libération. Du coup, ce poète, qui aimait le bonjour des simples et le commerce des rusés, fréquente assidûment le Racing et le Siècle, à titre posthume. La maxime de Jean-Marie Messier ? Une phrase de René Char, bien sûr :  « Impose ta chance, sers ton bonheur et va vers ton risque. A te regarder, ils s'habitueront. » Hélas pour René Char, ce n'est pas un cas isolé...

@PetitsMatinsFC

A l'occasion de la 20è édition des Printemps des poètes sur le thème "L'Ardeur" qui se déroule du 3 au 19 mars 2018, France Culture se met au diapason avec des programmes à l'honneur de la poésie.

Imaginé à l’initiative de Jack Lang, afin de contrer les idées reçues et de rendre manifeste l’extrême vitalité de la Poésie en France, Le Printemps des Poètes est vite devenu une manifestation d’ampleur nationale. 

« Pour Le Printemps des Poètes 2018, je voulais plus qu’un thème, je voulais un emblème. Une bannière qui étonne et aimante à la fois. Un mot dont tous les synonymes disent l’allant, la passion, la vigueur, la fougue, l’emportement. Un vocable vaste et généreux qui, à lui seul, condense l’élan et l’inspiration  poétiques. Plus qu’un intitulé, L’Ardeur est le souffle même de la Poésie. _Ernest Pignon-Ernest_, qui avait calligraphié la signature du Printemps dès l’origine, a imaginé ce somptueux pastel représentant l’envol d’un être ailé. Cette aile bleue sur un revers de toile brute est à l’image de notre ambition : à la fois intense et artisanale. Car s’il s’agit d’habiter encore poétiquement le monde, il est vital que la langue des poètes continue de pulser en chacun de nous », explique Sophie Nauleau.

A retrouver sur l'antenne de France Culture :

LUNDI 26 FEVRIER AU JEUDI 01 MARS
15h54 JACQUES BONNAFFE LIT LA POESIE 

Lundi 26 : 20ème Printemps
Chaque Printemps des poètes nous ramène une fraîcheur d’écoute. Le thème choisi et les poèmes qui lui sont attribués vont directement aux lèvres, direct aux ouïes.
Il faut faire entendre, dire ou donner corps, âme ou scènes publiques, lieux de passage ou manifestation à ces anthologies annuelles. Celle-ci réunie par Thierry Renard et Bruno Doucey, avec son abécédaire débridé ouvre ce nouveau cycle, voulu par Sophie Noleau qui confie à « l’ardeur » la bannière de ses espérances en succédant à Jean-Pierre Siméon au poste de commande, avec une équipe entièrement renouvelée, quelle ardeur ! Cette édition sera lancée sabre au clair le 1er mars au ministère de la Culture pour retrouver aussitôt sa dynamique inter-régionale, avec un soirée lyonnaise au TNP Villeurbanne - le 5 et sans rosette - « Ardeur, le grand soir » auquel viendront s’ajouter d’autres rendez-vous partout en France, comme autant de lendemains du grand soir. Les poèmes de cette semaine sont issus de cette chaudière lexicale publiée chez Doucey en « abécédaire du vivre plus ». En travaillant moins pour vivre plus ? Avec ardeur ? Et pour gagner quoi ? On pressent des problématiques nombreuses derrière ce thème pétulant. N’allons surtout pas calmer ces ardeurs. Ni cette ardeur aux combats : le Printemps sera chaud chaud chaud  !

Mardi 27 : le Passionnaire de l’ardent Borer
Extrait fort en thème dans cet abécédaire, à la lettre K comme Kamasutra, A.B c’est une discrète annonce de la soirée exceptionnelle du 25 mars Poésie/Poétrie à la maison de la poésie de Paris, autour d’Alain Borer.
On peut aussi utilement signaler des soirées à Montpellier, Sète Jacques Bonnaffé étant parrain local pour la maison de la poésie Jean Joubert. Soirée du 7 mars avec James Sacré. Ou le 8 et 9 mars à Sète théâtre Molière (avec louis Sclavis). Il faut aussi redire avec chaleur  les ressources inépuisables offerte par l’anthologie 2018, prospection faite de découvertes, de retrouvailles et d’heureuses associations,. Son co-auteur Thierry Renard fait lui son « Inoubliable printemps » les 10 et 11 mai à Lyon….

Mercredi 28 : Marion Collé sur un fil
Avec « Mon corps s’ouvre », Marion Collé s’annonce. Son texte jaillit hors de la page, à la lettre J comme jouer : « les hommes qui ne savent pas jouer me font peur » Attila Jozsef.
«Tenter, braver, persister, persévérer, être fidèle à soi-même, prendre corps â corps le destin, étonner la catastrophe par le peu de peur qu'elle nous fait, tantôt affronter la puissance injuste, tantôt insulter la victoire ivre, tenir bon, tenir tête, voilà l'exemple dont les peuples ont besoin, et la lumière qui les électrise. »  VICTOR HUGO.
La liste vertigineuse fait partie des exploits poétiques depuis des lustres, ceux scintillants des jongleurs et trouvères d’Arras par exemple. Marion Collé qui s’y connait, mêle arts du cirque, jongleries et fil aux écritures. A paraître prochainement son « être fil » est pour les filles et pour les garçons, pour la voix ou les acrobaties célestes.

Jeudi 1er mars : Avec Ardeur, les Hardis
Les impétueux de la libération sexuelle y associaient une grande libération textuelle. « Ardeur, le grand soir » annoncé au TNP paraît en phase avec l’anniversaire de 68. D’accord Lâchez tout !
Deux auteurs choisi parmi les plus hardis de l’héritage 68, Marcel Moreau et Jean-Pierre Verheggen. Marcel Moreau se définit comme un forcené des mots, et consacre cette humeur volcanique à décrire ce bouleversement produit par la possession du livre. Nous reprenons « Rythme » un poème issu des sélections du Printemps des poètes en 99 « poésie à Voix Haute »
Difficile de trouver plus Hardi que Verheggen, dans ses lieux-dits de poésie. C’est à travers ses provocations éruptives et son «  Degré Zorro de l’écriture «  que nous entamons ce premier hommage à l’esprit de 68. N’oublions jamais ses mots absolus « Tout dire, tout parler, oser, tout écrire, tout sembler réussir pour mieux finir par tout rater, tout échouer et en rire tout oser ! in le Manifeste Cochon.

VENDREDI 02 MARS

7h – 9h LES MATINS Guillaume Erner
Jean-Marc Barr, acteur, réalisateur et parrain du 20e Festival du Printemps des poètes

12H – 13H30 LA GRANDE TABLE Olivia Gesbert / 12h-12h30 Entretien avec le poète académicien François Cheng, auteur d’un recueil de quatrains Enfin le Royaume (Ed. Gallimard). / 12h55-13h30 Les nouvelles formes poétiques, avec Sophie Nauleau, écrivaine, nouvelle directrice artistique du Printemps des poètes, auteur de La Poésie à l’épreuve de soi (Ed. Gallimard) Marc Alexandre Oho Bambé, poète et slameur connu sous le nom de Capitaine Alexandre, auteur d’un premier roman poétique Dien Bien Phu  (Sabine Wespieser), lauréat du Prix Paul Verlaine de l'Académie française.

15h – 16h POÉSIE ET AINSI DE SUITE - Manou Farine
Avec François Marthouret pour la soirée Laurent Terzieff au Théâtre de la porte Saint-Martin (le 19 mars) et la lecture des poèmes de Ted Hughes. Hélène Dorion, poétesse québécoise, à l’occasion de son passage en France et de la parution de son recueil Comme résonne la vie (Doucey Editions). Dans le cadre du Printemps des poètes, elle sera à Tours pour une Lecture, rencontre au Cellier Saint-Julien (19 mars). 

LUNDI 05 MARS

22H15-23H MATIÈRES A PENSER - Frédéric Worms
Avec Guillaume Métayer, poète et traducteur, animateur de la revue Po&sie

SAMEDI 10 MARS

20H - 21H DES PAPOUS DANS LA TÊTE
Les Papous pour une récré poétique. Non ! La poésie n'est pas ennuyeuse !
Les Papous en jeux et rimes fêteront avec ardeur et dans le sourire la poésie et le printemps des poètes en compagnie de  Jacques Jouet, Odile Conseil, Patrice Delbourg, Eva Almassy, Patrick Besnier, Lucas Fournier, Clémentine Mélois, Jacques Vallet et Hervé Le Tellier.

Chroniques
6H02
26 min
Le Réveil culturel
Benoît Guillaume : "Ce livre n’est pas là pour montrer quelque chose de magique mais décrit la France aujourd’hui dans ce qu’elle a de dur, comment les familles partent en morceaux…"
6H30
10 min
Journal de 6h30
JOURNAL DE 6H30 du vendredi 02 mars 2018
6H40
5 min
Le Journal des idées
Je mange donc je suis
6H45
10 min
Les Enjeux internationaux
Sécheresse en Afrique de l’Ouest, peut-on sauver le Lac Tchad du désert ?
6H57
2 min
L'Humeur du matin par Guillaume Erner
La citation, ennemie de la poésie
Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......