LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Photo prise à New York dimanche dernier dans le quartier de Chelsea, là où a eu lieu l’explosion qui a blessé 29 personnes.

Ce que notre réveil nous invite à vivre

1h01
À retrouver dans l'émission

Où il sera question de mots qui nous arrivent en pleine nuit, de vie qui continue, d'un destin punk, d'un Faust Japonais, de prix "nobelles", de désert poreux

Photo prise à New York dimanche dernier dans le quartier de Chelsea, là où a eu lieu l’explosion qui a blessé 29 personnes.
Photo prise à New York dimanche dernier dans le quartier de Chelsea, là où a eu lieu l’explosion qui a blessé 29 personnes. Crédits : Drew Angerer - Getty

L’image du jour, j’ai failli dans un premier temps ne même pas la remarquer. Et il est étonnant de constater à quel point aujourd’hui, les images de la mobilisation, de l’attention, de la tension, arrêtent un peu moins notre regard. C’est une photo prise à New York dimanche dernier dans le quartier de Chelsea. Là où a eu lieu l’explosion qui a blessé 29 personnes. Photo signée Drew Angerer. C’est le jour. On ne sait pas si la rue en question est très fréquentée. Le champs de la photo est resserré sur 3 personnes. Puis le reste du paysage est fait d’une bordures d’arbustes en fleurs et de panneaux publicitaires aux couleurs fluos. D’abord à droite, il y a deux policiers. Gilet par balle, casque, arme à feu et matraque à portée de main. Leur accoutrement contraste avec leur mine absente. Ils ont l’air silencieux, ailleurs, ne regardent pas dans la même direction. semblent ne pas porter attention à leur environnement direct, en l’occurrence, le décor de l’attentat manqué de la veille. Devant eux, une femmes blonde, grosses lunette de soleil sur le nez, tee-shirt blanc au motif d’un escarpin rose , jupe rose pastel ,et sac à main assorti. Elle tend devant elle son Smartphone et sourit distraitement. On ne sait pas si elle prend la rue en photo, ou s’il s’agit d’un selfie dans ce décor incertain et soudain ultra sécurisé. Cette photo figure au centre d’un édito du Boston globe avec ce titre Pourquoi le terrorisme ne nous découragera pas. Titre qui se veut porteur d’une force morale mentale à toute épreuve. Titre aussi, et notre image en témoigne, qui reflète cette capacité à tenir, par la force des choses. Parce que nous n’avons plus le choix. Et aujourd’hui, en 2016, cet état d’esprit, nous pouvons le comprendre de part et d’autres de l’Atlantique. La violence et la peur qui frappe au hasard et sans prévenir ne peut plus nous décourager, car elles frapperont encore. Et ce que nous rappelle cette photo, c’est que même dans ce paysage blessé, à l’insouciance incongrue, c’est la vie, même dans ses plus petits et banals instants, qui doit nous maintenir éveillés.

JUKEBOX

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

The people, par Common. Sur l’album Finding forever sorti en 2007. C’est pour le peuple, "au nom du peuple". Slogan de campagne de Marine Le Pen, mis à mal par le communiqué qu’a publié une association du même nom hier. C’est une information révélé par Mediapart. Une association basée à Lyon , de défense de la démocratie, et d’une justice égalitaire. Hier la présidente de l’association Corrine Morel a donc fait savoir à la candidate du Front National à l’élection présidentielle, que celle-ci avait 48 h pour effacer ce slogan au nom du peuple de ses affiches de campagne, des réseaux sociaux. « Vous comprendrez que notre association ne peut en aucun cas être assimilé à votre parti et à votre campagne dans le cadre de futures élections. ». peut-on lire dans ce communiqué. L’association au nom du peuple n’exclut pas, à ce titre d’aller jusqu’au procès en faisant valoir la contrefaçon.

Chroniques
6H05
20 min
Paso doble, le grand entretien de l'actualité culturelle
Lionel Guedj et Stéphane Bébert : "Henry Padovani et tous ses amis -les Clash, les Sex Pistols, Police- ne se sont jamais séparés"
6H25
3 min
Les Émois
Néo-Faust ou l'ultime manga d'Osamu Tezuka
6H30
8 min
Journal de 6h30
Journal de 6h30 : Mercredi 21 septembre 2016
6H40
4 min
Le Journal des idées
Le plafond de verre d’Hillary Clinton
6H45
9 min
Les Enjeux internationaux
Sahara. Le désert est-il un espace de plus en plus poreux ?
6H57
2 min
L'Humeur du matin par Guillaume Erner
L'Humeur du matin par Guillaume Erner : Mercredi 21 septembre 2016
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......