LE DIRECT

Ce que nous pouvons inventer du jour avant qu'il ne se lève

1h
À retrouver dans l'émission

Où il sera question de femmes qui se battent, d'une histoire de la violence, d'un ventre en Distorsion, d'un duel américain, d'une Chypre en voie de réunification, d'une grande baleine américaines, de jours sans.

Commençons la semaine par un regard. Qui vous fait face, qui vous barre la route. Ou au contraire un regard qui part loin. Loin de l’endroit où le reste du corps se trouve. Des regards de femmes, qu’a saisi le photographe Daniel Berehulak pour le New York Times. Photo prises dans un intense noir et blanc, sans autre place que pour leur visage. Elles ont entre 30 et 60 ans. Je vous parle d’elles toutes, parce que j’ai beau les regarder, les comparer, impossible d’en choisir une d’entre elles. Chacun de ces regards nous racontent une toute petite partie de l’histoire. Il y a le visage de Patricia, l’air frondeur, les yeux noirs, prêts à en découdre, le menton fier et les cheveux qui tombent, sensuels sur une chemise blanche de toile légère. Patricia, 33 ans, explique qu’elle a prise la ferme décision de survivre. De s’aimer, de se reconnaître dans le miroir. Les yeux embués de larmes et la bouche déformée de tristesse de Maria Patricia, 48 ans, nous dit qu’elle n’a pas du tout surmonté cette épreuve. Ce que Maria Patricia n’arrive même pas à nommer, ce sont ces jours de cauchemar du 3 et 4 mai 2006 à Atenco au Mexique. Une très violente répression policière face à des cultivateurs de fleurs qui manifestaient contre la construction d’un supermarché. Au cours de cette répression, une quarantaine de femmes ont été arrêtées, 12 d’entre elles ont été violées. Aujourd’hui, presque 10 ans après, les faits, la Commission Interaméricaine des Droits de l’homme vient d’ordonner une enquête pour désigner les responsables de cette entreprise de terreur. Cette même commission vient par ailleurs de déterminer la responsabilité du gouvernement d’Enrique Peña Nieto, dans l’injustice faite à ces femmes qui attendent encore réparation. Réparation. Le mot leur semble lointain. Impossible. Claudia, mains jointes devant sa bouche, regard intensément absent voudrait qu’on lui rende son moi d’avant. La Claudia qui se battait sans craintes pour l’égalité, pour la justice et qui aujourd’hui a tout le temps peur, selon ses propres mots. La fin de la nuit a pourtant commencé depuis peu pour ces 11 plaignantes qui se battent depuis 10 ans. Une période très dure et très belle à la fois raconte Mariana, regard fixe et ferme, sourcils froncés au dessus de ses lunettes rectangulaires. Nous nous sommes soutenues et ne nous sommes pas laissées détruire.

JUKEBOX

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

The last great american whale, qui figure sur son album New York, sorti en 1989. Les américains n’en ont pas grand-chose à faire de la beauté du monde, de l’eau de la terre, de la vie animale chante Lou Reed dans cette chanson. Constat valable outre Atlantique si l’on en croit l’enquête de Mediapart, selon laquelle 2500 personnes meurent chaque année à Paris de l’exposition aux polluants présents dans l’air. La pollution qui tue fois plus que les accidents de la route. Pollution de l’air est désormais considérée par les chercheurs, écrit la journaliste, comme la première cause environnementale de mort prématurée dans le monde.

Chroniques

6H05
19 min

Paso doble, le grand entretien de l'actualité culturelle

Nathacha Appanah : "Mayotte, c’est un pays et un paysage qui m’ont marquée dans mon cœur"
6H25
3 min

Les Émois

Le revue Distorsion : un trip au pays du boyau !
6H30
8 min

Journal de 6h30

Journal de 6h30 : Lundi 26 septembre 2016
6H40
5 min

Le Journal des idées

Le phénomène Trump
6H45
9 min

Les Enjeux internationaux

Chypre : nouvelle donne et nouveaux espoirs de réunification ?
6H57
1 min

L'Humeur du matin par Guillaume Erner

Les journées "sans"
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......