LE DIRECT
Emmanuel Macron à l'Elysée le 16/04/2018.

Daniel Pennac "Mon frère" / Macron, un an après / Diplomatie française des axes ?

1h
À retrouver dans l'émission

Daniel Pennac vous parle de son livre "Mon frère", et Frédéric Charillon de la politique étrangère d’Emmanuel Macron. Et le Journal des idées s'intéresse à la 1ère année de Macron à l'Elysée.

Emmanuel Macron à l'Elysée le 16/04/2018.
Emmanuel Macron à l'Elysée le 16/04/2018. Crédits : Charles Platiau / POOL - AFP

@PetitsMatinsFC

Le Réveil Culturel : Tewfik Hakem s'entretient avec Daniel Pennac, écrivain, pour Mon frère, aux éditions Gallimard, un récit hommage à son frère Bernard disparu en 2007, source d’inspiration et compagnon de toute une vie, semblable au personnage Bartleby de l’écrivain Herman Melville. 

Le mystère est le paradoxe des grandes intimités. Mon frère était une compagnie qui m’était consubstantielle, on était en présence l’un de l’autre depuis si longtemps, c’est avec lui que j’ai appris à parler alors qu’il était assez silencieux, il faisait des efforts pour m’apprendre… On jouait aux échecs d’une façon très particulière qui consistait à essayer de ne pas battre l’autre. Les parties étaient un mode de communication, un type de dialogue étrange qui consistait à protéger l’autre des menaces qu’on lui faisait courir chacun son tour. Ça sidérait ma mère qui voyait durer des parties d’échec deux ou trois jours… Quand l’un voyait débarquer l’autre, il savait que l’autre avait besoin de lui, on prenait alors les chiens, un casse-croûte, et on allait passer des heures dans la montagne ou la garrigue…

Le Journal des Idées par Jacques Munier : Macron, un an après. Dans la presse, c’est l’heure du bilan après un an d’exercice du nouveau président.

En matière d'image, résume Gérard Courtois dans Le Monde – qui consacre au bilan un dossier complet de 8 pleines pages – « si d'indéniables qualités lui sont reconnues (énergie, modernité, présidentialité notamment), le chef de l'Etat souffre, aux yeux d'une majorité de Français (53  %), de ne pas "bien comprendre" leurs problèmes. Au plan sociologique, le déséquilibre s'est creusé depuis un an entre une France populaire qui le juge de façon critique et une France aisée plus positive. Au plan politique, enfin, le candidat centriste – ou central – de mai  2017 est devenu un président nettement situé à droite par les Français ». C’est la principale leçon que le journaliste tire de l'enquête menée par Ipsos-Sopra Steria du 25  avril au 2  mai, pour le Centre de recherche de Sciences Po (Cevipof), la Fondation Jean-Jaurès et Le Monde. Avec en préambule cette observation que le président « résiste bien – mieux en tout cas que ses prédécesseurs immédiats – à l'usure du pouvoir après un an de mandat ».

Pour aller plus loin : des extraits de l'entretien de la NRF avec Emmanuel Macron dans _Le Monde_.

Les Enjeux Internationaux par Xavier Martinet : Comment définir la politique étrangère d’Emmanuel Macron depuis son entrée en fonction ? 43 voyages, 72 jours et 1/5 du temps à l'étranger : sur le plan statistique, la diplomatie macronienne est intense et Emmanuel Macron y joue un rôle prépondérant. En s’insérant comme médiateur dans des axes forts des relations internationales, le président français veut incarner le multilatéralisme.

« Parle à tout le monde »: une diplomatie française des axes ? Xavier Martinet s'entretient avec Frédéric Charillon, professeur de science politique.

@PetitsMatinsFC

Chroniques

6H02
27 min

Le Réveil culturel

Daniel Pennac : "Quand mon frère est mort, je me suis retrouvé dépossédé d’une moitié de moi, ou d’une totalité"
6H30
10 min

Journal de 6h30

JOURNAL DE 6H30 du lundi 07 mai 2018
6H40
5 min

Le Journal des idées

Macron, un an après
6H45
12 min

Les Enjeux internationaux

« Parler à tout le monde »: une diplomatie française des axes ?
6H57
2 min

L'Humeur du matin par Guillaume Erner

L'humeur du jour par Guillaume Erner du lundi 07 mai 2018
Intervenants
L'équipe
À venir dans ... secondes ...par......