LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Dans le cortège de la manifestation, 1er mai 1968

Exposition Lucien Hervé "Géométrie de la lumière" / Le 1er mai, il y a 50 ans / Nicaragua

1h
À retrouver dans l'émission

Judith Hervé et Imola Gebauer vous parlent de l'exposition Lucien Hervé "Géométrie de la lumière", et Maya Collombon de la situation au Nicaragua. Le Journal des idées s'intéresse au 1er mai en 1968.

Dans le cortège de la manifestation, 1er mai 1968
Dans le cortège de la manifestation, 1er mai 1968 Crédits : Jacques Marie - AFP

@PetitsMatinsFC

Le Réveil Culturel : Tewfik Hakem s'entretient avec Judith Hervé, veuve du photographe Lucien Hervé, et Imola Gebauer, historienne de l’art et commissaire de l’exposition Lucien Hervé, géométrie de la lumière, au Jeu de Paume Château de Tours à Tours jusqu’au 27 mai 2018.

Persepolis, Iran, 1962.
Persepolis, Iran, 1962. Crédits : © Lucien Hervé

Lucien Hervé était un écouteur, il se promenait à travers les architectures pour les comprendre... Imola Gebauer

Palmyre, Syrie, 1962.
Palmyre, Syrie, 1962. Crédits : © Lucien Hervé

Avant de devenir photographe, Lucien Hervé voulait être peintre. La rencontre avec Le Corbusier a été un tournant dans son œuvre. Il a réalisé 650 photos sur des habitations en construction à Marseille et ces photos ont séduit Le Corbusier. Par la suite, il a consacré toute son œuvre à la photographie... Il cherchait l’âme de l’architecture, avec Le Corbusier ils ont cherché le minimalisme. Hervé a aimé la fonctionnalité de ses réalisations et à travers les petits détails il a cherché l’essence de l’architecture du Corbusier.  Imola Gebauer

Unité d’habitation, Marseille, France (architecte : Le Corbusier) 1949 Lucien Hervé Photo Lucien Hervé.
Unité d’habitation, Marseille, France (architecte : Le Corbusier) 1949 Lucien Hervé Photo Lucien Hervé. Crédits : © FLC - ADAGP / J. Paul Getty Trust, The Getty Research Institute, Los Angeles
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Le Journal des Idées par Jacques Munier : Le 1er mai, il y a 50 ans. Interdit depuis 1954 pour cause de guerre d’Algérie, le défilé de la fête du Travail renaît à Paris le 1er mai 1968.

Organisé à l’initiative de la CGT qui avait choisi de défiler avec le Parti communiste, le défilé du 1er mai 1968 rassemble, pour la première fois depuis 1954, des dizaines de milliers de manifestants. Le lendemain, après de nouveaux incidents à Nanterre, le doyen décide de fermer la faculté. Mais à ce moment précis, nul ne se doute encore de l’ampleur qu’allaient prendre les événements que l’histoire désignera du nom de ce joli moi de mai. Et en particulier, à côté du mouvement étudiant, l’importance d’une mobilisation sociale, partout en France, qui débouchera sur la plus grande grève générale de l’histoire de notre pays. À la fin du mois, on compte 7 millions de grévistes, rappelle Xavier Vigna dans le Hors-série de L’Obs« 68, le grand tournant ». 

Sans qu’il y ait jamais de consigne nationale ni de comité central de grève, comme en 1947, le mouvement se diffuse par la base et se généralise. 

Le spécialiste d’histoire ouvrière souligne la politisation d’un mouvement déclenché par la journée de grève générale du 13 mai, à l’appel de l’ensemble des organisations syndicales « pour protester contre la répression policière à l’encontre des étudiants lors de la nuit des barricades ». 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Les Enjeux Internationaux par Mélanie Chalandon : Nicaragua : le pays est revenu à un calme relatif mercredi après six jours de manifestations et de batailles de rues qui ont fait plus d'une trentaine de morts. Un "dialogue national" a été mis en place sous l'égide de l'Eglise... rappelant que la devise du pays est "En Dios Confiamos"...

Mélanie Chalandon s'entretient avec Maya Collombon, maître de conférences en science politique à Sciences Po Lyon.

@PetitsMatinsFC

Chroniques
6H02
26 min
Le Réveil culturel
Judith Hervé : "Le photographe Lucien Hervé s’intéressait à l’Homme et à la vie sociale avec une vision de peintre ou de cinéaste"
6H30
10 min
Journal de 6h30
JOURNAL DE 6H30 du mardi 01 mai 2018
6H40
5 min
Le Journal des idées
Le 1er mai, il y a 50 ans
6H45
11 min
Les Enjeux internationaux
Nicaragua : la rue manifeste "pour la paix et la justice"
6H57
2 min
L'Humeur du matin par Guillaume Erner
L'humeur du jour par Guillaume Erner du mardi 01 mai 2018
Intervenants
  • veuve du photographe Lucien Hervé
  • historienne de l’art
  • maître de conférences en science politique à Sciences Po Lyon, en détachement CEMCA (centro de estudios mexicanos y centro americanos) à Mexico.
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......