LE DIRECT
Birth Place, un reportage de Ramona S. Diaz pour le New-York Times

L'aube comme un moment et un lieu de naissance avec la journaliste Ramona Diaz

58 min
À retrouver dans l'émission

Où il sera question d'une attente, d'un ravissement, des questions multiples, de naissances multiples, d'un rêve cinématographique, d'enjeux de campagne, de 1984 et d'un responsable du bonheur.

Birth Place, un reportage de Ramona S. Diaz pour le New-York Times
Birth Place, un reportage de Ramona S. Diaz pour le New-York Times Crédits : (capture d'écran)

C’est un espace à la fois étendu et confiné. Comme une gigantesque salle d’attente. Il y a des questions partout. De part et d’autre d’un bureau, puis aux différents chevets. Des questions sans réponses aussi sur les visages. Presque tous les visages. Pour autant, le silence y est inenvisageable. Des femmes attendent. Elles portent leur ventre rond et lourd devant elle. L’une d’elle aux grand yeux étonnés et attentifs à tout ce qui peut se passer autour d’elle, attentifs aux mots qu’elle reçoit se tient face à une autre femme, dans un bureau qui semble posé au milieu de nulle part, dans un coin près de la porte. La conversation sérieuse prend place dans une agitation qui semble habituelle. Et puis il y a les questions : La grossesse, depuis quand ? Etes-vous catholique ? Quand êtes vous née ? Comment s’appelle le père ? La jeune femme au visage juvénile répond sérieusement. Et ponctue ses réponses d’un Madame. Bien marquer le respect. Se tenir à sa place. Même si peu à peu son regard se perd ailleurs. Ils fixent sans les voir, les papiers qui se remplissent là sur ce bureau. Fuir le moment. La situation. Fuir cet espace où l’on est obligé d’abandonner sa solitude. Où l’on doit apprendre une certaine idée de la vie, juste avant de la donner. C’est un reportage vidéo de Ramona Diaz que l’on peut voir sur le site du New York Times, sur la maternité la plus débordée du monde à Manille aux Philippines avec 60 naissances par jour. Il y a ces cris de nourrissons qui forment un petit bourdonnement aigüe et permanent. Et il y a surtout tous ces visages de femmes aux allures de petites filles perdues et qui n’ont pas encore pris, avec leur ventre désormais vide, la température du dehors. Tout va très vite dans ce centre de naissance où les monitoring donnent le rythme, où les ventilateurs tourbillonnent jour et nuit. Ce bébé de quelques secondes, encore luisant, et tout chaud du ventre de sa mère se fait déjà enfiler ce petit bracelet en plastique rose autour de sa cheville. Une infirmière s’adresse à toutes les occupantes de la maternité. Et énonce sur un ton maternel doux et ferme à la fois des règles d’hygiène basiques. Non pas pour le bébé mais pour les mères elles mêmes, qui écoutent ahuries par la douleur et la fatigue et se rendent compte que même avec cette partie d’elles mêmes dans leur bras, elle ne sont jamais encore considérées que comme des enfants.

JUKEBOX

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Regain d’intérêt pour le roman de Georges Orwell ces jours-ci, et ce grâce à l’équipe de Donald Trump et à cette trouvaille du "fait alternatif" Je le rappelle c’est une expression employée par la conseillère à la Maison Blanche Kellyanne Conway pour démentir le fait que la foule était beaucoup moins importante lors de la cérémonie d’investiture de Donald Trump que pour celle de Barack Obama. Plusieurs media ont relevé par la suite que cette notion de "fait alternatif" était présente dans le roman 1984. L’auteur George Orwell qui évoque dans son roman l’invention gouvernementale de la ‘double pensée, où le pouvoir invente sa propre version des fait et l’impose comme une vérité. La psychologue Marilyn Wedge a publié une tribune ces derniers jours dans la revue en ligne Psychology today, où elle dit que "Donald Trump essaie de nous faire croire ce que lui et ses conseillers déclarent plutôt que ce que nous disent nos propres yeux ». Propos relevés par l’AFP. En tous cas mercredi dernier l’agence de presse nous apprend que le roman de Georges Orwell figurait en tête des ventes d’Amazon.

Chroniques

6H05
19 min

Paso doble, le grand entretien de l'actualité culturelle

Jean-Christophe Menu : "J’ai essayé de transcrire par la BD mes souvenirs et mes impressions sur la musique garage, rock, punk..."
6H25
3 min

Les Émois

"L'oncle de Brooklyn" ou l'apocalypse bouffe de Cipri et Maresco
6H30
8 min

Journal de 6h30

Journal de 6h30 : Vendredi 27 janvier 2017
6H40
5 min

Le Journal des idées

Repenser le progrès ?
6H45
10 min

Les Enjeux internationaux

Énergies. L’Europe et les énergies renouvelables de la mer
6H57
2 min

L'Humeur du matin par Guillaume Erner

Et vous Guillaume, que ferez-vous quand vous serez grand ?
7H00
13 min

Journal de 7h

Journal de 7h : Vendredi 27 janvier 2017
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......