LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Models backstage in " Qui êtes-vous Polly Magoo? ", Paris, France, 1965

William Klein / Ambiances / Vénézuela : où est passée la révolution bolivarienne ? / Myriam Pougetoux : nouvelle polémique sur le voile

59 min
À retrouver dans l'émission

William Klein vous parle de son exposition, et François-Xavier Freland de la la victoire de Maduro au Vénézuela. Les chroniques s'intéressent aux ambiances et à la nouvelle polémique sur le voile.

Models backstage in " Qui êtes-vous Polly Magoo? ", Paris, France, 1965
Models backstage in " Qui êtes-vous Polly Magoo? ", Paris, France, 1965 Crédits : William Klein / Polka galerie

@PetitsMatinsFC

Le Réveil Culturel : Tewfik Hakem s'entretient avec William Klein, peintre, graphiste, réalisateur, photographe, pour l'exposition photo William Klein à la galerie Polka à Paris jusqu’au 26 mai 2018.

À l'occasion de ses 90 ans et d'une exposition rétrospective à Paris, l'artiste total William Klein expose son oeuvre photographique en forme de huit chapitres explorant tout autant de périodes, de styles et de rencontres décisives... une monumentale fresque photographique composée de 90 tirages. De ses abstractions de lumière (1948 – 1952) à ses photos de mode (1958-2000) en passant par ses films, ses pérégrinations à New York (1954-55), Rome (1956), Moscou (1959), Tokyo (1961) mais aussi Paris, sa ville d’adoption, l’accrochage traverse 70 ans de carrière.

L’histoire avec Serge Gainsbourg avait à voir avec ma jeunesse : il était fils d’immigrés russes et moi j’étais préoccupé par les immigrés de ma famille, mon grand père venait de Hongrie et s’était installé à New York pour faire des vêtements. Quand j’ai rencontré Gainsbourg, on avait le même langage et les mêmes réactions sur tout. Ça a été une révélation. Il m’a contacté parce qu’il voulait faire son come back et voulait que je le photographie en travelo :              

- Une vieille pute décatie ?               

- Non, je veux être belle.              

Vaste programme comme disait de Gaulle ! On a fait la photo et ça a marché. Je me sentais avec lui chez moi.

Serge Gainsbourg, (album cover of Love on the Beat), Paris, France, 1984
Serge Gainsbourg, (album cover of Love on the Beat), Paris, France, 1984 Crédits : William Klein / Polka galerie
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Le Journal des Idées par Jacques Munier : Ambiances : c’est un objet évanescent mais bien réel pour les sciences sociales depuis leurs débuts, dès les travaux de Georg Simmel sur l’atmosphère des grandes villes.

La dernière livraison de la revue Communications est consacrée à ce sujet, entre écologie de la perception sensorielle, espace vécu et esthétique de la vie ordinaire.

Témoin de l’accroissement phénoménal de Berlin, Georg Simmel écrit dans Les grandes villes et la vie de l’esprit que ce qui caractérise l’existence dans la grande ville, c’est « l’intensification de la vie nerveuse, qui résulte du changement rapide et ininterrompu des impressions externes et internes », « la poussée rapide d’images changeantes, ou l’écart frappant entre des objets qu’on englobe d’un même regard, ou encore le caractère inattendu d’impressions qui s’imposent et s’opposent ».

Aujourd’hui, ce caractère « spectaculaire » est particulièrement développé par un urbanisme marchand que décrit Éric Chauvier dans la revue Communications : c’est le concept de « marche lente », version désincarnée de la flânerie. « Ce concept est sensé optimiser l’acte de consommer en valorisant les potentiels du regard. Le procédé est discret mais omniprésent : numérisation d’enseignes design, jeux de lumière, musique douce et agréable ».

Casser l’ambiance : la revue Feuilleton publie les notations désabusées de Miguel de Unamuno (un illustre mais anonyme exilé espagnol dans Paris s’y est trouvé réduit au milieu des années 20 sous la dictature de Primo de Rivera), qui confie sa fascination pour le chimpanzé solitaire du Jardin des Plantes. 

Les Enjeux Internationaux par Xavier Martinet : 68 % des voix mais 52 % d’abstention et une reconnaissance internationale faible : la réélection de Nicolas Maduro à la présidence du Venezuela était peut-être prévisible mais l’avenir du « madurisme » reste incertain. Que vaut la domination politique sans la révolution bolivarienne ?

Xavier Martinet s'entretient avec François-Xavier Freland, reporter, journaliste indépendant, ancien correspondant à Caracas pour France 24 et RFI (2008-2012)

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L'Humeur du matin par Guillaume Erner : De la chanteuse Mennel à Myriam Pougetoux, les polémiques sur le voile se suivent… Et ne devraient  pas se ressembler, puisque Mennel est une chanteuse qui participait à un concours de chant, et Myriam Pougetoux est devenue l’une de nouvelles dirigeantes du syndicat étudiant l’UNEF. 

Mennel a été sortie de ce concours de chant, pas tant pour son voile que pour des tweets, rédigés alors qu’elle avait 21 ans. A l’époque, cette décision m’avait parue injuste : Mennel regrettait ses tweets, et je crois que nous serions beaucoup à rougir des tweets de nos 20 ans si les réseaux sociaux avaient été inventés à l’époque. 

Quelques semaines plus tard, voici donc la polémique relative à Mariam Pougetoux : c’est l’une des dirigeantes du syndicat étudiant l’UNEF, elle est voilée et chacun y va de son commentaire, jusqu’au ministre de l’intérieur Gérard Collomb évoquant, je le cite, "une provocation". Cette jeune fille considère quant à elle que ce signe n’a rien d’une prise de position politique, qu’il s’agit donc simplement d’une pratique religieuse. 

Pour ma part, je crois que le débat est ailleurs. Un ou une responsable syndicale peut bien afficher le symbole religieux de son choix, après tout c’est aux membres de ce syndicat de voir dans quelle mesure ils sont en accord ou pas avec cette présence religieuse dans leur organisation syndicale. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

@PetitsMatinsFC

Chroniques
6H02
26 min
Le Réveil culturel
William Klein : "Avec Gainsbourg on avait le même langage, ça a été une révélation, je me sentais chez moi avec lui"
6H30
10 min
Journal de 6h30
JOURNAL DE 6H30 du mardi 22 mai 2018
6H40
6 min
Le Journal des idées
Ambiances
6H45
10 min
Les Enjeux internationaux
Du chavisme au "madurisme" : où est passée la révolution bolivarienne?
6H57
2 min
L'Humeur du matin par Guillaume Erner
Myriam Pougetoux : nouvelle polémique sur le voile
Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......