LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
@realDonaldTrump vous a bloqué.

Sébastien Meier "Les Casseurs d’os" / Contre l’information mensongère / Iran - Israël / Donald Trump n'a pas le droit de bloquer sur Twitter

59 min
À retrouver dans l'émission

Sébastien Meier vous parle de son polar "Les Casseurs d’os", et Denis Bauchard du risque d'un nouveau conflit régional entre Israël et l'Iran. Les chroniques s'intéressent la loi anti "fake news" et à Donald Trump et Twitter.

@realDonaldTrump vous a bloqué.
@realDonaldTrump vous a bloqué. Crédits : Twitter

@PetitsMatinsFC

Le Réveil Culturel : Tewfik Hakem s'entretient avec Sébastien Meier, écrivain, pour Les Casseurs d’os aux éditions fleuve noir, un polar ancré dans un tout petit pays imaginaire s’inscrivant dans l’histoire européenne de manière réaliste mais où toutes les libertés sont acquises, protégées par une monarchie. Mais ce pays n’est pas fermé au monde et il est traversé lui aussi par les violences contemporaines qui se matérialisent dans un double meurtre… 

Plusieurs choses m’ont poussé à écrire ce livre et inventer un pays : j’ai écrit une première trilogie ancrée en Suisse qui plonge dans tous les côtés les moins reluisants de la Suisse. Les crimes sont en col blanc chez nous… J’étais lassé de travailler ce réalisme-là qui me fait me plonger dans des univers très glauques et j’avais envie de respirer un coup. Je voulais donc aborder certains sujets par le décalage, plutôt que de dénoncer toutes les lois liberticides et les comportements criminels, j’ai voulu créer un pays dans lequel ces comportements n’existent pas ou peu. Et par le décalage, de proposer une réflexion sur le monde dans lequel on vit. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Le Journal des Idées par Jacques Munier : Contre l’information mensongère : la proposition de loi sur les fake news est débattue aujourd’hui à l’Assemblée nationale.

Après modification par la commission des affaires culturelles, le texte ne prévoit plus de lutter contre les « fausses informations », mais plutôt contre « la manipulation de l’information », excluant ainsi « les propos humoristiques, satiriques ou diffusés par erreur ». Mais l’essentiel demeure : permettre à la justice d’interdire la diffusion de fausses nouvelles en période électorale. Nombreux sont ceux qui dans la presse s’interrogent aujourd’hui sur la définition d’une « fausse nouvelle », celle qui devra permettre au juge de trancher. Rappelons la prose alambiquée du texte discuté en séance ce jeudi : 

Toute allégation ou imputation d’un fait dépourvue d’éléments vérifiables de nature à la rendre vraisemblable.

Commentaire de Naïma Moutchou, députée LREM et rapporteure de la loi, dans L’Humanité : il s’agit de se prémunir contre le risque « de voir malmené le débat citoyen par la propagation d’informations controuvées, en particulier dans les moments où la démocratie s’exprime le plus fort, par le vote ». 

Véronique Groussard et Marie Guichoux ajoutent dans L’Obs que pour enrayer la propagation des fake news, il faudra contraindre « les plateformes à la transparence » en rendant publiques « l’identité des sponsors de tel ou tel sujet » ainsi que « les sommes versées pour gonfler des informations à l’hélium et leur donner une visibilité XXL ».

Le projet de loi insiste sur la sensibilisation des internautes. Car ceux qui partagent des fake news sur les réseaux polluent leur environnement, souligne Emeric Henry dans les pages idées de Libération.

Les Enjeux Internationaux par Xavier Martinet : Après Berlin et Paris, Benjamin Netanyahu termine aujourd’hui à Londres sa tournée des dirigeants européens. Au-delà de l’accord sur le nucléaire, le Premier Ministre israélien tente de former un front anti Iran. Iran - Israël : qui veut d'un nouveau conflit régional ? 

Xavier Martinet s'entretient avec Denis Bauchard, conseiller pour le Moyen-Orient à l’Institut français de relations internationales (IFRI), ancien diplomate, ancien directeur d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient au ministère des Affaires étrangères.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L'Humeur du matin par Guillaume Erner : En France, on cherche en ce moment à limiter la diffusion de fausses nouvelles. Aux Etats-Unis, la justice vient de décider à plusieurs reprises qu’il n’était pas possible de limiter la circulation de l’information, que celle-ci soit vraie, fausse, injurieuse, abominable etc.

Ce qui donne des procès croquignolets, notamment le procès intenté au président Donald Trump, lequel avait bloqué des citoyens sur son compte twitter. 

Si quelqu’un dit du mal de vous sur Twitter, vous pouvez le bloquer : cela vous permet de ne plus le voir et du coup de vivre mieux. Oui, mais quand vous êtes le président des Etats-Unis, c’est ce qu’a décidé la Federal Court in New York, comme l’explique le professeur de droit à Harvard Noah Feldman dans le New York Times : ça n’est pas possible. 

Si Donald Trump bloquait quelqu’un sur Twitter, ce serait inconstitutionnel, ce serait contraire au premier amendement, lequel premier amendement stipule expressément – je le cite – « aucune loi ne peut limiter la liberté d'expression, de la presse ou le droit des citoyens ».

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

@PetitsMatinsFC

Chroniques
6H02
26 min
Le Réveil culturel
Sébastien Meier : "Quand j’ai découvert l’intersectionnalité des luttes, j’ai voulu faire un roman à la croisée de tous les questionnements en ébullition aujourd’hui"
6H30
10 min
Journal de 6h30
JOURNAL DE 6H30 du jeudi 07 juin 2018
6H40
5 min
Le Journal des idées
Contre l’information mensongère
6H45
11 min
Les Enjeux internationaux
Iran - Israël : qui veut d'un nouveau conflit régional?
6H57
2 min
L'Humeur du matin par Guillaume Erner
Donald Trump n'a pas le droit de bloquer sur Twitter
Intervenants
  • écrivain
  • conseiller pour le Moyen-Orient à l’Institut français de relations internationales (IFRI), ancien diplomate, ancien directeur d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient au ministère des Affaires étrangères
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......