LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Températures caniculaires à prévoir en France.

Livre : Khojesta Ebrahimi - Sport et société - Turquie : élections à Istanbul - Canicule ressentie

1h01
À retrouver dans l'émission

Khojesta Ebrahimi vous parle de "Sous le ciel de Kaboul, nouvelles de femmes afghanes", et Dorothée Schmid de la défaite de l'AKP à Istanbul. Les chroniques s'intéressent au sport et à la "température ressentie".

Températures caniculaires à prévoir en France.
Températures caniculaires à prévoir en France. Crédits : DENIS CHARLET - AFP

@PetitsMatinsFC

Le Réveil Culturel par Tewfik Hakem :

Tewfik Hakem s'entretient avec Khojesta Ebrahimi, traductrice du recueil Sous le ciel de Kaboul, nouvelles de femmes afghanes, parues aux Editions Le Soupirail 

Ces douze nouvelles de "Sous le ciel de Kaboul" ont été écrites en persan d'Afghanistan - on a tendance à penser Iran quand on pense à la littérature persane. Toutes ces nouvelles étaient déjà éditées en Afghanistan, elles ont été sélectionnées. A Kaboul, on a bien des éditeurs, on a des livres et on a des femmes qui écrivent.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Le Journal des Idées par Jacques Munier :

Du point de vue de l’affluence dans les stades et des audiences télé, le Mondial féminin de football semble avoir trouvé son public.

Comme l’indique Clément Martel dans Le Monde, le pari des organisateurs de faire venir les familles au stade est gagné au-delà des attentes. Même chose pour les audiences télé. « Si les Françaises battent record sur record – et font s’agglutiner près de 10 millions de spectateurs à chaque match – d’autres rencontres cartonnent également ». Italie-Brésil ou Argentine-Angleterre ont dépassé le million de téléspectateurs. Et c’est pareil à l’étranger. Pourtant l’affichage de l’événement est quasiment inexistant. « Au point que des médias anglo-saxons s’en sont émus, étonnés de ne trouver dans le métro parisien que des affiches pour les rencontres des Bleus – qualifications à l’Euro 2020 – alors que le Mondial débutait. » À quand les chiffres d’audience atteints par la finale de la dernière Coupe du monde de football : plus d’un milliard de Terriens ? « Ce n’est pas dans un souci de parité qu’il faut célébrer le foot au féminin. C’est parce qu’il incarne une forme de retour à l’essence même de ce sport. »

« Ce n’est pas dans un souci de parité qu’il faut célébrer le foot au féminin. C’est parce qu’il incarne une forme de retour à l’essence même de ce sport. » Dans le FigaroVox, David Brunat célèbre les vertus footballistiques et éthiques du « beau jeu » de l’équipe des Bleues. L’écrivain et conseiller en communication estime qu’elles dament le pion à leurs homologues masculins sur le plan « du fair-play et de la bienséance. Contestation des décisions d’arbitrage, prises de bec avec les adversaires et punchlines médiatiques graveleuses ou imbéciles, agents véreux à la manœuvre, affaires de mœurs à répétition, hooliganisme, banderoles racistes dans les gradins… » Dans tous ces domaines, le football pratiqué par les femmes confirme son avantage face au « foot de bourrin et de rapine » qui est trop souvent l’apanage des hommes – joueurs et spectateurs confondus.

S’il est vrai que la pratique féminine du sport de haut niveau tend à se développer, « les disciplines où la mixité est admise sont très rares et, dans les cas où elle est la norme, comme en danse sportive ou en patinage artistique, les couples de même sexe ne sont pas autorisés », observe Antoine Le Blanc, de l’université du Littoral-Côte-d’Opale. Lequel ajoute que l’homophobie reste très présente dans le milieu sportif. « En France, aucun athlète masculin de haut niveau en exercice n’a encore osé faire son coming-out, contrairement aux Etats-Unis. » La revue Carnets de science publie un dossier sur le sport. Philippe Testard-Vaillant souligne qu’aujourd’hui, « près des deux tiers des Français âgés de 15 ans et plus s’adonnent de manière soutenue à une activité physique ou sportive au moins une fois par semaine », alors qu’ils n’étaient que 30% dans les années 1960. La revue du CNRS rappelle l’engagement de la recherche dans le domaine sportif : « Qu’il s’agisse de sport bien-être ou de haut niveau (pour améliorer les performances des athlètes), des liens avec le développement durable, les questions de genre ou le regard porté sur le handicap, le but est d’embrasser le sport dans toutes ses dimensions » résume Vincent Nougier, directeur du Groupement de recherche sur le sport et l’activité physique tout récemment créé par le CNRS. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Les Enjeux Internationaux par Xavier Martinet :

Victoire du candidat de l’opposition Ekrem Imamoglu à la mairie d'Istanbul, 3 mois après un premier vote invalidé : nouveau revers pour les islamo-conservateurs de l’AKP, qui perd la capitale économique après déjà Ankara le 31 mars. Invincible depuis 2002, l'AKP vacille-t-il ?

Xavier Martinet s'entretient avec Dorothée Schmid, chercheuse, Responsable du programme « Turquie contemporaine et Moyen-Orient » de l'Ifri.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L'Humeur du matin par Guillaume Erner :

Je ne sais pas si vous savez mais c’est la canicule.

Absolument et on a eu chaud. On a failli ne pas avoir grand-chose à se mettre sous la dent, de Donald Trump qui refuse de faire la guerre à l’Iran aux Gilets jaunes qui commencent à dater. Alors heureusement il y a cette canicule… 

Une canicule que les médias ont décidé de traiter en « préquelle » comme on dit en québécois, autrement dit avant qu’elle n’arrive, en organisant une sorte de ruée vers les climatiseurs : courez acheter un climatiseur, cela a au moins deux intérêts. Premier intérêt, avoir frais, et, deuxième intérêt, vous contribuerez à réchauffer un peu plus l’atmosphère, si bien que la prochaine canicule sera encore plus forte que celle-ci, histoire de vérifier une fois de plus la fameuse règle de Bossuet : « Dieu se rit des hommes qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes ». Des causes de l’air conditionné à l’effet de la canicule… 

Alors, vous allez me dire que tout ceci a un air de déjà-vu, parce que, malgré tout, chaque été, il a tendance à faire chaud et cela risque de durer, on avait beau user de tous nos qualificatifs — chaleur étouffante, chaleur écrasante, chaleur stigmatisante — bref, on tournait un peu en rond quand est arrivée la température « ressentie ». Température ressentie, le mot est apparu sur le chemin de Damas de l’information… On avait l’habitude de ce mot en hiver mais jamais en été. Enfin, une première dans cet océan de sueur, cela est arrivé dans une alerte de BFM, déjà en spéciale transpiration : « 48°C de température ressentie », j’imagine même que l’on peut ressentir plus si l’on s’allonge en plein soleil, au besoin en enfilant un petit col roulé, mais dieu qu’elle est belle cette invention, la température ressentie. 

Sur le plan météorologique, il faut dire la vérité, ça n’a probablement aucun intérêt, mais en revanche du point de vue sociologique c’est absolument passionnant. Les températures ressenties permettent au thermomètre de basculer dans la subjectivité, de la même façon que l’on a eu la sécurité ressentie, la pauvreté ressentie, votre pouvoir d’achat ne fait qu’augmenter mais hélas vous ne le ressentez pas, voici maintenant la canicule ressentie. Ce n’est plus un fait, une opinion, ni même un avis, c’est un ressenti. 

Alors, peut-être se trouvera-t-il quelque part un météorologue nietzschéen pour dénoncer que l’homme soit devenu une créature du ressenti, ben oui Nietzsche, vous le savez, avait au moins une certitude, il faut lutter contre le ressenti puisque le ressenti-ment.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

@PetitsMatinsFC

Chroniques
6H02
26 min
Le Réveil culturel
Khojesta Ebrahimi : "A Kaboul, on a des éditeurs, des livres et des femmes qui écrivent "
6H30
10 min
Journal de 6h30
JOURNAL DE 6H30 du lundi 24 juin 2019
6H40
5 min
Le Journal des idées
Sport et société
6H45
10 min
Les Enjeux internationaux
Turquie - Istanbul : le ressort de l'AKP est-il cassé ?
6H57
2 min
L'Humeur du matin par Guillaume Erner
Canicule ressentie
Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......