LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
La Fameuse invasion des ours en Sicile de Lorenzo Mattoti, d'après l’œuvre originale de l'écrivain Dino Buzati, un roman de littérature d'enfance et de jeunesse publié pour la première fois en 1945.

Cinéma : Lorenzo Mattotti - Le devenir démocratique - Guerre commerciale USA/Chine et marché du soja - Nutella fait de la politique

1h01
À retrouver dans l'émission

Lorenzo Mattottivous parle de son film d'animation "La fameuse invasion des ours en Sicile", et Thierry Pouch des conséquences de la guerre commerciale sino-américaine sur le soja. Les chroniques s'intéressent à la démocratie et à Nutella.

La Fameuse invasion des ours en Sicile de Lorenzo Mattoti, d'après l’œuvre originale de l'écrivain Dino Buzati, un roman de littérature d'enfance et de jeunesse publié pour la première fois en 1945.
La Fameuse invasion des ours en Sicile de Lorenzo Mattoti, d'après l’œuvre originale de l'écrivain Dino Buzati, un roman de littérature d'enfance et de jeunesse publié pour la première fois en 1945. Crédits : Copyright 2019 Prima Linea Productions – Pathé Films – France 3 Cinéma – Indigo

@PetitsMatinsFC

Le Réveil Culturel par Tewfik Hakem :

Tewfik Hakem s'entretient avec le réalisateur italien Lorenzo Mattotti à l'occasion de la sortie en salles de son film d'animation, La fameuse invasion des ours en Sicile. D'après l’œuvre originale de l'écrivain Dino Buzati, La Fameuse Invasion de la Sicile par les ours, un roman de littérature d'enfance et de jeunesse publié pour la première fois en 1945.

Ce film m'aura pris plus ou moins six ans de travail, d'exaspération, de force, d'énergie, d'enthousiasme. En premier, c'était le traitement : partir du livre. J'ai pensé que c'était plus facile mais on s'est vite aperçu, mes copains, les co-scénaristes, Jean-Luc Fromental et Thomas Bidegain et moi, qu'il y avait des complications ; d'abord, qu'il n'y avait pas de personnage féminin, ensuite, que la structure du roman publié au départ comme un feuilleton inventé de semaine en semaine avec une logique littéraire ne passait pas dans une logique de cinéma. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Le Journal des Idées par Jacques Munier :

Crise de la représentation, abstention, reconfigurations de la scène politique et déclin des partis traditionnels, montée du populisme : nos démocraties traversent une période de turbulences qui suscite de nombreuses analyses.

Les Enjeux Internationaux par Julie Gacon :

Aux taxes douanières imposées par Washington, Pékin a rétorqué en imposant des droits de douane supplémentaires sur les produits agricoles américains, dont le soja. Si la Chine est finalement revenue sur cette mesure il y a un mois, les effets se sont déjà fait ressentir partout dans le monde.

Julie Gacon s'entretient avec Thierry Pouch, économiste, chef du service études et prospectives de l’APCA chercheur associé à l’Université de Reims Champagne-Ardenne.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L'Humeur du matin par Guillaume Erner :

Nutella fait de la politique.

Oui, c’est cette drôle d’histoire que raconte Le Parisien aujourd’hui. La célèbre pâte à tartiner chocolatée a décidé de boycotter Zemmour… Je veux dire par là qu’elle a décidé de ne plus diffuser de spots de pub avant l’émission de débats « Zemmour et Naulleau », diffusée tous les mercredi soir sur Paris Première. « En aucun cas nous ne cautionnons les propos et prises de position de M. Zemmour » a déclaré la pâte à tartiner sur Twitter, une phrase qui contient au moins deux informations : 1) Nutella ne cautionne pas Zemmour, 2) une pâte à tartiner a des opinions politiques, ou en tout cas des désamours politiques. 

Du coup le devenir politique de la pâte à tartiner a déclenché une réaction politique : la zemmourosphère a déclaré qu’elle boycottait Nutella, tandis que quelques personnes plaidaient pour le strict apolitisme des pâtes à tartiner, lesquels devraient s’occuper de leur tartine, et non pas se positionner, en fonction de leur amours ou de leurs désamours dans le débat public. 

Mais peut-être est-il temps que les masques tombent et que l’on sache enfin si Knacki Herta est de gauche, ou si Danette est de droite, la Danette n’est-elle pas complice de Debout la France puisque l’on se lève tous pour Danette ? Aucun aliment n’est neutre, même le tofu qui pourrait incarner le point neutre, puisqu’il absorbe le gout du condiment avec lequel vous le cuisinez, même le tofu ne peut pas être considéré comme absolument centriste. Il me parait évident que le tofu a un net penchant Extinction rébellion, largement plus à gauche que la gauche cassoulet et je ne vous parle pas de la droite tête de veau. 

Il existe une politique des aliments, et il faut savoir gré à Nutella d’avoir fait cesser cette hypocrisie, je vous rappelle par exemple que l’aile droite de la macronie, les Darmanin et autres Edouard Philippe, étaient connus sous le nom de groupe Belotta Belotta, le Belotta Belotta étant un jambon espagnol qui vaut un bras, une manière de rappeler que la viande est souvent à droite, et les légumes souvent à gauche, pas toujours, mais souvent, y compris les grosses légumes, ET je ne pense pas à un président de région en particulier. 

Reste à savoir si Nutella s’arrêtera là, on soupçonne Zemmour de vouloir se lancer en politique, patinera-t-il sur le Nutella ? Cela pourrait arriver si nos compatriotes votaient Nutella pour une France grasse et sucrée. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

@PetitsMatinsFC

Chroniques
6H03
26 min
Le Réveil culturel
Lorenzo Mattotti adapte en long-métrage d'animation un roman de jeunesse de Dino Buzzati
6H30
10 min
Journal de 6h30
JOURNAL DE 6H30 du mercredi 09 octobre 2019
6H40
5 min
Le Journal des idées
Le devenir démocratique
6H45
10 min
Les Enjeux internationaux
Des effets de la guerre commerciale EU/Chine sur le marché du soja
7H00
11 min
Journal de 7 h
Fonds mondial de lutte contre le sida : récolter 14 milliards de dollars est-il un objectif tenable ?
Intervenants
  • peintre, illustrateur et auteur de BD
  • économiste, chef du service études et prospectives de l'Assemblée Permanente des Chambres d'Agriculture à Paris, et chercheur associé au laboratoire Regards de l'Université de Reims Champagne Ardenne
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......