LE DIRECT
Nina Bouraoui

Nina Bouraoui / L’été indien / Nouvelles technologies / John McCain

56 min
À retrouver dans l'émission

Nina Bouraoui vous parle de "Tous les hommes désirent naturellement savoir", et Olivier de France de la nouvelle donne géopolitique liée aux nouvelles technologies. Les chroniques s'intéressent aux amours de l’été indien et à John McCain.

Nina Bouraoui
Nina Bouraoui Crédits : Francesca Mantovani

@PetitsMatinsFC

Le Réveil Culturel : Tewfik Hakem s'entretient avec Nina Bouraoui, auteur de"Tous les hommes désirent naturellement savoir" aux éditions JC Lattès, roman où elle revient sur son enfance à Alger, son adolescence à Paris, et de part et d'autre de la Méditerranée, se souvient de la découverte de son homosexualité, sa difficulté à l'assumer.

Je reviens à mes premières amours. C'est un livre aussi sur ma mère, astre lumineux, et moi je gravite autour d'elle, première femme qui m'ouvre à la poésie, à la littérature, mais aussi, à la violence. Ce livre m'a hantée.

La France c'est le vêtement que je porte, l'Algérie c'est ma peau livrée au soleil et aux tempêtes.

Site Editions JC Lattès

Le Journal des Idées par Jacques Munier : Joe Dassin, pour retarder la fin de l’été… et annoncer une nouvelle saison des amours : l’automne.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, c’est pour les humains une saison beaucoup plus favorable à l’éclosion du sentiment, après la saturation estivale des corps dénudés offerts au soleil. Des études scientifiques le confirment : le taux de testostérone, l’hormone du désir, n’est jamais aussi élevé que durant les mois d’automne. Le mensuel Sciences Humaines consacre à point nommé son dernier numéro aux arts d’aimer. Car l’amour est à la fois une alchimie neuronale, une patience et une stratégie subliminale organisées. Martine Fournier évoque le composé instable d’amitié, de désir et de passion dont la fusion « improbable » constitue le sentiment.

Nietzsche désignait sans ambages comme « sensation sexuelle » la nature singulière et remarquable de ce sentiment qui aurait « ceci de commun avec les sensations de pitié ou d’adoration que grâce à elles, un être humain fait du bien à un autre tout en éprouvant du plaisir – on ne rencontre pas si souvent dans la nature dispositions aussi bienveillantes ! » Et Merleau-Ponty exalte dans la Phénoménologie de la perception le caractère polyvalent de l’amour, qui révèle, au-delà du « simple mécanisme corporel », et « prouve même et surtout s’il s’attache follement à son objet, notre pouvoir de nous mettre en question, de nous vouer absolument, notre signification métaphysique ». La frontière s’efface entre l’amour profane et l’amour mystique et le sentiment amoureux devient ce que les anthropologues appellent un « embrayeur de puissance », consacré à l’objet d’amour qu’il soit humain ou divin. De cette admirable « confusion des sentiments », le plus fort témoignage reste l’Extase de Sainte Thérèse, qui fait vibrer le marbre du Bernin et ajoute à la transe mystique le vertige de ses propres mots évoquant une « longue lance d’or » pongée « jusqu’au fond des entrailles » et qui, en se retirant la laisse « tout en feu avec un grand amour de Dieu ». Reste que pour Schopenhauer, dans la Métaphysique de l’amour sexuel, l’amour serait une ruse du « vouloir-vivre », un piège de la nature pour conduire à la reproduction des êtres que tout sépare, c’est pourquoi « le mariage est une dette contractée dans la jeunesse et que l’on paie à l’âge mûr ». Un phénomène irrationnel réduit à la fonction de procréation et à la survie de l’espèce, les amants reconduits à leur condition d’instruments et de « dupes » du « génie » du genre humain. Les regards langoureux ne seraient alors qu’un examen minutieux destiné à faire le bon choix biologique car « la plénitude d’un sein de femme exerce un attrait extraordinaire sur le sexe masculin parce qu’il promet au nouveau-né une nourriture copieuse ».

Côté alchimie, l’imagerie cérébrale révèle la mécanique hormonale du désir. Le sentiment amoureux se traduit de fait par un véritable « feu d’artifice de neurotransmetteurs » : la lulibérine et la testostérone, qui commandent le désir, la dopamine qui produit la sensation de plaisir, la dose d’endorphines dégagée par l’orgasme, avec l’ocytocine, l’hormone de l’attachement. Mais toute cette physiologie moléculaire ne suffit pas à expliquer le supplément d’âme engendré par l’amour, les raisons du choix de tel ou tel partenaire, ou encore le rôle de la culture dans l’expression du sentiment amoureux, que Saint Augustin résumait ainsi : « Je n’aimais pas encore mais j’aimais à aimer et aimant à aimer je cherchais un objet à aimer ». De quoi justifier cette tendance nouvelle et affichée : le polyamour.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Les Enjeux Internationaux par Xavier Martinet : La taxation des grands opérateurs numériques sera au programme du discours d’Emmanuel Macron aux ambassadeurs aujourd’hui. Depuis un an le président français multiplie les discours (Sorbonne, Collège de France) et pousse l’UE à reprendre la main sur les GAFA. Nouvelles technologies : une nouvelle donne géopolitique ?

Xavier Martinet s'entretient avec Olivier de France, directeur de recherche à l'IRIS.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L'Humeur du matin par Guillaume Erner : Homme politique et héros américain, voilà qui était John McCain…

Et le Figaro raconte qui était cet homme, tête dure et tête brulée, pilote dans l’armée de l’air américaine, pilote médiocrement noté parce que très indiscipliné, son avion abattu au-dessus d’Hanoi le 26 octobre 1967 parce qu’il n’avait pas suivi les consignes, prisonnier de guerre pendant 5 ans, torturé, tentant par deux fois de se suicider, puis accueilli en héros à son retour en mars 1973. 

John McCain s’est lancé quelques années plus tard en politique et il y a quelque chose de vertigineux dans l’idée qu’un vétéran de la guerre du Vietnam devienne un homme politique. Car aucune guerre ne témoigne plus de l’inconséquence des hommes politiques, leur cynisme, leur monstruosité même, aucune guerre peut-être n’est plus absurde que la guerre du Vietnam. 

Chaque politique américain en connaissait l’issue, chaque homme politique un tant soit peu lucide savait qu’elle était impossible à gagner. Les présidents américains de Lyndon Johnson à Richard Nixon savaient que cette guerre était une guerre perdue, mais même après une centaine de milliers de morts personne ne voulait être celui qui arrêterait la guerre, aucun homme politique américain ne voulait être celui qui passerait pour un pacifiste qui donnerait l’impression de se coucher face aux communistes. 

Pourtant, on le sait fort bien aujourd’hui, aucun dirigeant politique américain n’était illucide au point de penser que cette guerre était gagnable, chacun savait qu’elle n’apporterait que la mort et la désolation. Devenir un homme politique lorsque l’on est un vétéran du Vietnam, c’est une variation autour du syndrome de Stockholm, faire de la politique peut-être contre le pire, quand on a subi le pire du politique.   

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

@PetitsMatinsFC

Chroniques

6H02
26 min

Le Réveil culturel

Nina Bouraoui : "La France c'est le vêtement que je porte, l'Algérie c'est ma peau livrée au soleil et aux tempêtes"
6H30
10 min

Journal de 6h30

JOURNAL DE 6H30 du lundi 27 août 2018
6H40
5 min

Le Journal des idées

L’été indien
6H45
10 min

Les Enjeux internationaux

Nouvelles technologies : une nouvelle donne géopolitique ?
6H57
2 min

L'Humeur du matin par Guillaume Erner

Qui était John McCain ?
Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......