LE DIRECT
Charlotte Rampling dans "La Chair de l'Orchidée"

Charlotte Rampling « La Chair de l’orchidée » / Credo quia absurdum / Taxes commerciales : l’U.E. dans l’étau sino-américain ? / Animaux malades de la malbouffe

1h
À retrouver dans l'émission

Charlotte Rampling vous parle de « La Chair de l’orchidée », et Philippe Le Corre des taxes commerciales et d'une Europe piégée par l’étau sino-américain. Les chroniques s'intéressent à l'absurde et à l'obésité chez nos chiens et chats.

Charlotte Rampling dans "La Chair de l'Orchidée"
Charlotte Rampling dans "La Chair de l'Orchidée" Crédits : Tamasa Distribution

@PetitsMatinsFC

Le Réveil Culturel : Tewfik Hakem s'entretient avec Charlotte Rampling à l’occasion de la ressortie de « La Chair de l’orchidée », le premier film baroque au charme crépusculaire et mystérieux de Patrice Chéreau, qui voulait alors raconter "l'agonie des mondes" (sorti en 1975 d’après le roman éponyme de James Hadley Chase), au cinéma en version restaurée le 2 mai 2018.

Patrice Chéreau voulait que ses acteurs vivent dans des énergies frémissantes avant le débordement.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Le Journal des Idées par Jacques Munier : Credo quia absurdum : j’y crois parce que c'est absurde. La formule attribuée à Tertullien pour exalter la foi illustre la manie contemporaine d’accumuler les règles pour nous protéger du hasard.

La lutte contre la pollution offre un bon exemple de cette propension à multiplier les normes, en l’occurence pour éluder les solutions radicales. « Aujourd’hui – souligne Catherine Larrère – les pollutions que nous connaissons sont soumises à un contrôle réglementaire, administratif et judiciaire. Des mesures sont prises, des niveaux de contrôle sont fixés et plus ou moins respectés. Et la solution à la pollution tient avant tout à des approches techniques : dans le cas d’un secteur très polluant comme l’agriculture, par exemple, on parle désormais d’agriculture de précision, ce qui finalement revient à polluer moins, pour pouvoir polluer plus longtemps. » La philosophe évoque aussi dans l’hebdomadaire Le 1, consacré cette semaine aux utopies, les solutions consistant « à manipuler le vivant pour qu’il pollue moins sans qu’on change quoi que ce soit à nos pratiques », les cochons génétiquement modifiés pour rejeter des excréments moins polluants, ou les ovins et bovins pour qu’ils produisent moins de méthane. Alors qu’il suffirait, selon elle, de « gagner en simplicité », en adoptant « des modes de vie alternatifs ou des expériences collectives ».

Les Enjeux Internationaux par Xavier Martinet : Avec un art consommé du cliffhanger, Washington accorde in extremis un sursis d’un mois à l’UE pour imposer ses taxes sur l’acier et l’aluminium. Donald Trump reporte donc au 1er juin sa décision sur les importations en provenance d'Europe. Le président américain avait promulgué le 8 mars des tarifs de 25% sur les importations d'acier et de 10% sur celles d'aluminium. L'Europe provisoirement épargnée, alors que les Etats-Unis négocieront demain à Pékin : quelle place pour l’UE dans l’étau sino-américain ?

Xavier Martinet s'entretient avec Philippe Le Corre, chercheur à la Brookings Institution et la Harvard Kennedy School.

L'Humeur du matin par Guillaume Erner : Les choses se compliquent...

Absolument. L'actualité des hommes est de plus en plus difficile à suivre, celles des animaux le devient. Je vous résume les épisodes précédents : jusqu'ici, il fallait surveiller ce que l'on mange – bon là c'est facile –, ensuite, il fallait décider si oui ou non on acceptait de manger des animaux, et, si oui lesquels – bon, ça c'est un peu plus compliqué. Mais Le Parisien du jour complexifie la question, avec ce scoop : on ne fait pas assez attention à ce que mangent nos animaux domestiques et ils sont en surpoids. Après les animaux malades de la peste, voici les animaux malades de la malbouffe...

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

@PetitsMatinsFC

Chroniques

6H02
26 min

Le Réveil culturel

Charlotte Rampling : "Patrice Chéreau voulait que ses acteurs vivent dans des énergies frémissantes avant le débordement"
6H30
10 min

Journal de 6h30

JOURNAL DE 6H30 du mercredi 02 mai 2018
6H40
5 min

Le Journal des idées

Credo quia absurdum
6H45
11 min

Les Enjeux internationaux

Taxes commerciales : l’Union Européenne dans l’étau sino-américain ?
6H57
1 min

L'Humeur du matin par Guillaume Erner

Nos animaux domestiques sont en surpoids
Intervenants
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......