LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Supporters d'Abdel Fatah al-Sissi en Egypte

Patrick Pécherot "Hével" / Droit d’asile et immigration / Réélection du président Sissi en Egypte / Les journalistes pris en otage par la grève

59 min
À retrouver dans l'émission

Ce jeudi, Patrick Pécherot vous parle de son polar "Hével", et Béligh Nabli de la réélection du président Sissi en Egypte. Les chroniques s'intéressent au droit d’asile et à l'immigration, ainsi qu'à la place des journalistes face aux grèves.

Supporters d'Abdel Fatah al-Sissi en Egypte
Supporters d'Abdel Fatah al-Sissi en Egypte Crédits : MOHAMED EL-SHAHED - AFP

@PetitsMatinsFC

Le Réveil Culturel : Tewfik Hakem s'entretient avec Patrick Pécherot, écrivain, pour Hével aux éditions Gallimard série noire, un roman évoquant la guerre d’Algérie par le prisme d’un détail, un meurtre, qui raconte les mémoires traumatisées, le poids des non-dits et l’impossibilité d’écrire une Histoire claire en ce qui concerne cette guerre pourtant lointaine aujourd’hui.

L'histoire se déroule dans le Jura où se sont passés un certain nombre d’événements qui mettaient en présence des populations qui avaient parfois du mal à vivre ensemble : des travailleurs immigrés, beaucoup venaient d’Algérie, et puis il y a eu aussi quelques manifestations populaires de rejet, de réaction, et c’est ce que j’ai voulu illustrer à travers la personnalité de mes protagonistes, ni blancs ni noirs, mais dans le gris.

Le Journal des Idées par Jacques Munier : Droit d’asile et immigration. Ce jeudi à 18 heures François Héran, directeur de recherches à l’Ined (l’Institut national d’études démographiques) prononce au Collège de France la leçon inaugurale de la nouvelle chaire Migrations et Sociétés dont il est titulaire.

Une chaire dévolue aux migrations internationales dans leur toute diversité : volontaires ou forcées, du Sud vers le Nord, Sud–Sud ou Nord–Sud, et aux politiques migratoires, traitements administratifs, mobilisations citoyennes… Cécile Deffontaines fait le portrait de François Héran, agrégé de philo et anthropologue dans les pages Débats de L’Obs. Parti à 23 ans en Andalousie étudier les migrations intérieures des travailleurs saisonniers, il s’envole ensuite pour les Andes, en Bolivie, auprès des Indiens Aymara. Devenu démographe, le chercheur estime aujourd’hui que l’immigration ne devrait plus être un problème « car elle est là ». Première, seconde, troisième… les générations d’immigrés « infusent » dans la société française. « Notre attention est attirée par la grande crise migratoire commencée à la fin de l’été 2015. Mais, sous cette grande vague, il y a un puissant courant régulier, ancien, avec sa palpitation naturelle, explique-t-il. Aujourd’hui, un quart de la population française est immigrée ou enfant d’immigrés. Et si l’on incluait les grands-parents, nous en serions au tiers. » François Héran n’est donc « ni pour ni contre » l’immigration, ajoute la journaliste de L’Obs, mais « avec », comme l’indique le titre de son dernier ouvrage : Avec l’immigration. Mesurer, débattre, agir (La Découverte).

Les Enjeux Internationaux par Xavier Martinet : Avec plus de 97 % des votes officialisés lundi, Abdel Fatah al-Sissi vient d’être réélu sans surprise à la tête de l’Egypte. C’est un triomphe pour le régime sécuritaire de l’ancien militaire qui a remplacé le processus révolutionnaire. Gagnant à court terme, ne risque-t-il pas finalement de régner sur un désert politique et économique ? Xavier Martinet s'entretient avec Béligh Nabli, directeur de recherches à l’Institut des relations internationales et stratégiques (IRIS), co-fondateur du site d’analyse chronik.fr, auteur de « Géopolitique de la Méditerranée », ed. Armand Colin.

L'Humeur du matin par Guillaume Erner : Ceux qui sont vraiment pris en otage par la grève ce sont les journalistes, obligés d’évoquer le conflit social – c’est notre métier, on ne peut pas uniquement parler de l’héritage de Johnny Hallyday – et cependant dans une situation beaucoup plus délicate qu’en 1995. 

Car en 1995, même si je n’étais pas journaliste à l’époque, je me souviens que les réseaux sociaux n’existaient pas. Ce qui fait que nos glorieux aînés qui eurent à traiter de ce conflit, de Philippe Tesson à ma droite jusqu’à Claude Cabanes à ma gauche, ces glorieux ainés donc, n’avaient pas encore la possibilité technique de recevoir de doux messages les traitant de « chiens de garde du capital » ou bien de « gauchiasses ».

@PetitsMatinsFC

Chroniques
6H02
26 min
Le Réveil culturel
Patrick Pécherot : "L’Histoire oublie souvent les individus et massifie les récits, j’aime visiter ses coulisses pour comprendre à l’échelle humaine ces événements"
6H30
10 min
Journal de 6h30
JOURNAL DE 6H30 du jeudi 05 avril 2018
6H40
5 min
Le Journal des idées
Droit d’asile et immigration
6H45
10 min
Les Enjeux internationaux
Plébiscité pour un second mandat, le président égyptien peut-t-il préparer l'après Sissi ?
6H57
2 min
L'Humeur du matin par Guillaume Erner
Les journalistes pris en otage par la grève
Intervenants
L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......