LE DIRECT
Plaque du Bénin : l’Oba avec des Européens Fonte de laiton 1500–1600 apr J.C. Benin City, Nigeria

Vincent Hadot : exposition "Une histoire du monde en 100 objets" / SOS Aquarius / Afghanistan : après 40 ans de guerre, la course à la paix ? / Le rap continue à faire polémique

59 min
À retrouver dans l'émission

Vincent Hadot vous parle de l’exposition "Une histoire du monde en 100 objets", et Gilles Dorronsoro de l'Afghanistan. Les chroniques s'intéressent à l'Aquarius, vaisseau humanitaire, et aux provocations du rap et du punk.

Plaque du Bénin : l’Oba avec des Européens Fonte de laiton 1500–1600 apr J.C. Benin City, Nigeria
Plaque du Bénin : l’Oba avec des Européens Fonte de laiton 1500–1600 apr J.C. Benin City, Nigeria Crédits : © Trustees of the British Museum

@PetitsMatinsFC

Le Réveil Culturel : Tewfik Hakem s'entretient avec Vincent Hadot, conservateur du musée des Beaux-Arts de Valenciennes et commissaire de l’exposition Une histoire du monde en 100 objets au musée des Beaux-Arts de Valenciennes jusqu’au 22 juillet 2018, une exposition qui conte l’évolution du monde à travers 100 objets sélectionnés par le British Museum mais aussi des objets récents et courants qui questionnent notre manière de vivre ensemble...

Une histoire du monde en 100 objets
Une histoire du monde en 100 objets Crédits : Musée des Beaux Arts de Valenciennes
Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Le Journal des Idées par Jacques Munier : SOS Aquarius : le navire humanitaire refoulé par l’Italie et Malte avec 629 migrants, dont de nombreux enfants, devrait être accueilli par l’Espagne.

C’est le chef du gouvernement espagnol, Pedro Sanchez, qui l’a annoncé hier : son pays accueillera le navire affrété par l’ONG française SOS-Méditerranée qui s’est vu refuser depuis samedi l’accès aux ports italiens et maltais. « Il est de notre obligation d’aider à éviter une catastrophe humanitaire et d’offrir un “port sûr” à ces personnes », dit le communiqué officiel. Il y a urgence : les vivres commencent à manquer à bord, il reste 1300 km à parcourir avant d’atteindre les côtes espagnoles et la directrice générale de SOS-Méditerranée n’a pas manqué de rappeler à l’AFP que le droit maritime international prévoit un débarquement « au plus près possible » du lieu où se trouve le bateau, soit l’Italie ou Malte. Le Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR) décrit la situation comme « un impératif humanitaire urgent ». Sept femmes enceintes, 11 enfants en bas âge et 123 mineurs isolés se trouvent à bord.

Au-delà de la question humanitaire, c’est de nouveau le débat sur la pression migratoire en Europe qui est relancé, à l’approche d’un sommet (28-29 juin) qui doit traiter de l'harmonisation des règles de l'asile dans l’Union et de la modification du règlement de Dublin dans l'espace Schengen. « Il y aura bien une vague durable d'émigration africaine – prévient Gabriel Martinez-Gros dans Le Monde. Et l'Europe et la France, surtout, sont bien plus exposées à cette crise migratoire que toute autre région du monde. »

Emmanuel Berretta souligne dans Le Point que la décision espagnole a sauvé Matteo Salvini du ridicule car le tonitruant ministre de l’Intérieur – en campagne pour les municipales – n’a aucune autorité sur les ports italiens.

Dans la dernière livraison de la revue Études, la présidente du Secours catholique – Véronique Fayet – plaide pour « un grand débat national sur la question des migrants qui réunirait des migrants, des responsables politiques et religieux et des représentants de la société civile ».

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Les Enjeux Internationaux par Xavier Martinet : Entrée en vigueur aujourd’hui d’un cessez le feu, le premier depuis 17 ans, entre le gouvernement afghan et les Talibans. Cette trêve ne présume pas encore de pourparlers de paix mais représente une conjonction inédite : une première chance pour une initiative nationale ? Afghanistan : après 40 ans de guerre, la course à la paix ?

Xavier Martinet s'entretient avec Gilles Dorronsoro, Professeur de science politique à l'Université Paris I et membre sénior de l'Institut universitaire de France.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L'Humeur du matin par Guillaume Erner : Avec des textes violemment misogynes, avec des chansons qui tournent le dos au romantisme de certaines chansons d’amour, voilà la remise en question sa participation à la fête d’Ivry-sur-Seine – oui, parce qu’il ne s’agit pas de Médine, mais d’un autre rappeur dont j’avoue ne jamais avoir entendu parlé – celui-ci s’appelle Niska. Je vais vous faire grâce des propos qu’il tient sur les femmes, et si je vous en fais grâce, ça n’est pas pour respecter le droit d’auteur. Mais au-delà de son cas, c’est finalement l’ensemble du rap qui est là pour faire polémique : Médine bien sûr, mais aussi Niska ou bien encore Sexion d’assaut, Black M et j’en passe. 

Et en réalité, c’est un cycle qui s’opère – celui du retour de la musique provocatrice et engagée. Lorsque j’étais jeune, j’écoutais du punk. Et dans le punk, tout était fait pour provoquer – jusqu’au film des Sex Pistols qui s’intitulait The Great rock and roll scandal, et qui fit scandale puisque Sid Vicious, le chanteur du groupe, arborait un T-shirt à croix gammée dans les rues du quartier juif à Paris. Quant aux Clash, ils proposaient une chanson dont le titre était ambigu, même si le contenu ne l’était pas : White Riot, émeute blanche. 

En fait, le punk a été une longue recherche de ce qui était le plus susceptible de choquer les adultes. C’était alors les mêmes rengaines, interdiction, polémique, passage sous le manteau, etc. Ces groupes usaient de la provocation dans un but mi-politique mi-publicitaire, parfois d’ailleurs dans les deux buts. 

Aujourd’hui les codes ont changé, les jihadistes ont remplacé les nazis dans les codes de la provocation, les rappeurs ont pris la place des punks. Mais au fond du punk au rap, ce sont toujours les mêmes causes qui produisent les mêmes effets.

@PetitsMatinsFC

Chroniques

6H02
25 min

Le Réveil culturel

Vincent Hadot : "L’objet parle de l’Homme, c’est une porte ouverte sur les cultures du monde"
6H30
10 min

Journal de 6h30

JOURNAL DE 6H30 du mardi 12 juin 2018
6H40
5 min

Le Journal des idées

SOS Aquarius
6H45
10 min

Les Enjeux internationaux

Afghanistan. Après 40 ans de guerre, la course à la paix ?
6H57
2 min

L'Humeur du matin par Guillaume Erner

Le rap continu à faire polémique
Intervenants
  • directeur du Musée des Beaux-Arts de Valenciennes
  • Professeur de science politique à l'Université Paris I et membre sénior de l'Institut universitaire de France, spécialiste de l’Afghanistan et de la Turquie
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......