LE DIRECT
Andrzej and Adrian, Studzieniec 2016

Rester figé entre l'enfance et l'adolescence : Imago de Zuza Kajewska

1h
À retrouver dans l'émission

Où il sera question de chrysalide désertée, d'adolescents enfermés, d'une fiancée du pirate, de débats sur la grammaire, d'une conférence de paix et du marché saturé de la mort.

Andrzej and Adrian, Studzieniec 2016
Andrzej and Adrian, Studzieniec 2016 Crédits : Zuza Krajewska (avec l'aimable autorisation de l'auteure)

Comme toujours, c’est une histoire de suspension du temps. Pas vraiment la capture d’un instant, mais c’est plutôt moment qui s’immobilise - soudain -dans la vie. Coincé entre l’enfance et l’adolescence. Ce sont deux visages similaires collés l’un à l’autre. Andreij et Adrian, deux frères jumeaux de 14 ans. Celui de gauche plante ses yeux de fer dans l’objectif. De grands yeux bleu coincés entre le rêve et la défiance. Il tient entre ses mains, aux manches tâchées, la tête de son frère de profil, et aux aux yeux baissés. Les visages sont collés, les corps aussi, comme pour se protéger de l’extérieur. Du froid et des autres. Montrer que l’on est ensemble, que l’on affronte le monde sans se séparer, sans se diviser. Ce sont deux regards qui disent beaucoup de ce moment coincé dans le temps. La dureté et l’intimidation à la fois. La froideur de l’ado sur la défensive, mêlé à la fragilité de l’enfant qui rêve d’un jupon maternel. Andreij et Adrian sont tous les deux détenus dans le centre pour mineurs de Studziniek près de Varsovie. On revoit ces deux adolescents là encore collés l’un à l’autre, dans une autre photo de Zuza Krajewska. Photo en couleur, visage face objectif et regard fixe, de leurs mêmes yeux froids, d’une pose à la fois fière et maladroite, devant un fagot de bois, qui rappelle les petites jumelles inquiétantes de Diane Arbus. Ils tentent tous les deux d’exister, d’habiter leurs vêtement aux couleurs criardes, les salopettes trop grandes qui les retardent dans l’enfance. Ce sont des photos de jeunes détenus qui font partie du projet en cours de la photographe polonaise. Imago, explique-t-elle, "c’est le tout dernier stade de la mue d’un insecte. Un stade qui correspond ici chez ces jeunes garçons à ce moment où ils semblent avoir atteint physiquement un âge adulte, mais qui en fait, si l’on y regarde bien ont gardé des traits de l’enfance, ne savent pas vraiment quoi faire encore de ce corps d’homme. Dans ces grands yeux bleu, on voit cette fragilité, ce potentiel aussi d’espièglerie qui laisse supposer la bêtise enfantine à venir. Une lueur en décalage avec ces corps, enfermés, surveillés, du centre de détention. Seul le lieu qui les entoure donne l’âge réel de ce corps qui a déjà un peu trop vécu.

JUKEBOX

Bataille du groupe suisse Hyperculte. Bataille d’un homme non pas en Suisse mais en Belgique qui voudrait faire retirer une photo qui figure sur certains paquets de cigarettes. Celle d’un homme aux yeux fermés sur un lit d’hôpital, en soins intensifs avec une sonde respiratoire. Cette photo c’est celle de son père. C’est une information de nos confrères belges de la RTBF, puisque le plaigne Serge Nizet est belge. Or, cette requête qui pourrait sembler tout à fait légitime est en fait l’objet d’un vrai parcours du combattant. Puisque c’est la Commission Européenne qui est responsable de ces photos que l’on voit sur les paquets de cigarette. Et que si la Commission Européenne assure détenir les droits d’auteur de toutes ces photos, Serge Nizet de son côté maintient que son père, décédé il y a 6 ans, n’a pas pu donner les droits de sa photo de défunt. Pour l’instant Serge Nizet qui a fait appel à un avocat n’a toujours pas obtenu gain de cause. Et il assure aujourd’hui, c’est ce qu’il a déclaré sur la chaîne de télé LCI, vouloir juste obtenir le retrait de cette photo et des excuses.

Chroniques

6H05
20 min

Paso doble, le grand entretien de l'actualité culturelle

Guillaume Bianco : "Les chats de Georges Brassens me fascinent, d’ailleurs, il ressemble à un énorme chat avec deux grosses moustaches"
6H25
3 min

Les Émois

69, année frénétique : revoir "La Fiancée du pirate".
6H30
8 min

Journal de 6h30

Journal de 6h30 : Vendredi 13 janvier 2017
6H40
5 min

Le Journal des idées

Eloge de la grammaire
6H45
10 min

Les Enjeux internationaux

Conflit israélo-palestinien. À quoi peut servir la conférence de paix sur le Proche-Orient à Paris ce dimanche ?
6H57
2 min

L'Humeur du matin par Guillaume Erner

L'Humeur du matin par Guillaume Erner : Vendredi 13 janvier 2017
7H00
12 min

Journal de 7h

Des divergences mais pas de passion, hier, dans le premier débat entre les 7 candidats à la primaire de gauche
L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......