LE DIRECT

Diderot et Sophie Volland

59 min
À retrouver dans l'émission

.

Avec Raymond Trousson , essayiste auteur de Denis Diderot ou Le Vrai Prométhée  (Tallandier, 2005).Lectures par Georges Claisse .«Jamais passion ne fut plus justifiée par la raison que la mienne. N’est-il pas vrai, ma Sophie, que vous êtes bien aimable ? Regardez au-dedans de vous-même. Voyez-vous bien, voyez combien vous êtes digne d’être aimée, et connaissez combien je vous aime.» Paris, le 23 juillet 1759.

Diderot et Volland
Diderot et Volland Crédits : Radio France

Une correspondance qui s’établit en 1755, et pour plus de quatorze ans. Fait apparemment contingent et sans importance, jamais les lettres de Sophie Volland à Denis Diderot n’ont été retrouvées. Diderot aurait-il détruits, et pour quelle raison, les écrits de celle dont il chante à longueur de lettres la grâce et la finesse d’esprit ? Quel besoin peut-il avoir d’entretenir sa passion par la raison, et de soutenir par l’amour le dialogue de leurs pensées ? Si l’obsession du philosophe de se survivre au panthéon de la sagesse s’avère dans la lutte contre l’effacement du coeur oublieux de son amante, alors la vérité de cette relation se porte au grand jour de l’évidence : être philo-sophe , c’est aimer Sophie.

[Source : Théâtre de l'Odéon]

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......