LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Une violence institutionnelle face à l'autisme ?

Autisme, des parents jugés coupables

28 min
À retrouver dans l'émission

Parents d'enfants autistes Asperger, ils racontent comment ils ont été pris dans la machine infernale des services sociaux qui les considèrent comme des parents maltraitants ou incapables.

Une violence institutionnelle face à l'autisme ?
Une violence institutionnelle face à l'autisme ? Crédits : IvanJekic - Getty

Isabelle est la mère de Rémi. En grandissant, Rémi semble différent des autres enfants.

Il avait l’air très intelligent, mais on a mis longtemps à lui apprendre à faire ses lacets, ce genre de choses. On l’a emmené voir un médecin qui n’a rien trouvé d’anormal puisque ses parents divorcent. Une autre m’a dit : "Maintenant avec Internet, tous les enfants sont bizarres, faites-lui faire de la cuisine". Isabelle

Plus tard, alors que Rémi est en colonie de vacances, Isabelle reçoit un appel alarmant du directeur : son fils est un enfant insupportable, mal élevé, qui se bagarre et, surtout, a tenté de sauter par la fenêtre. Rémi est alors immédiatement hospitalisé. 

On me dit : "Mais enfin madame, il est autiste, c’est tout de même évident". C’était tellement évident que personne ne l’a vu pendant presque dix ans. Isabelle

A partir de là, le cauchemar commence. Isabelle est aspirée dans la machine infernale des services sociaux au point d’être menacée de perdre la garde de son fils.

Rémi et Isabelle
Rémi et Isabelle

Quand il est sorti d’un mois de pédopsychiatrie, on a retrouvé un enfant dépressif, suicidaire et mutique. Quand il a commencé à aller mieux, les services sociaux sont revenus : dans leur tête, il était maltraité. Isabelle 

C’est une énorme faillite collective de tout un système. C’est une zone de non droit. On a la sensation d’avoir été condamné non pour ce qu’on avait fait, car on n’avait rien fait, mais pour ce qu’on était. Rémi a été nié dans son identité. La juge lui interdit d’être autiste. Isabelle 

Anne-Marie a deux enfants, tous les deux autistes Asperger. Chez Martin, cela se manifeste principalement dans des difficultés dans son rapport aux autres.

Il a été victime de harcèlement. On a mis en place un temps scolaire partiel, mais on voulait vraiment qu’il reprenne une scolarité ordinaire. Mais en entrant au lycée, il a très mal vécu le début de sa puberté, au point qu’il ne voulait plus parler. Anne-Marie

Les parents de Martin mettent en place toutes sortes de démarches pour obtenir une aide médicale et un réel suivi de leur enfant, mais cela s’avère compliqué. Comme Isabelle, Anne-Marie se trouve malgré elle, et contre toute preuve, attaquée par les services sociaux. 

Ils ont pris des mesures d’éloignement. On m’a accusé de "maternage humiliant" parce que je lui disais de mettre sa casquette ou que je lui donnais du sirop pour la toux. Anne-Marie

Les parents d’enfants autistes, et d’enfants différents en règle générale, sont beaucoup plus sujets aux embêtements que les autres. Le plus difficile c’est de se sentir seuls. J’ai eu le sentiment d’être salie par ces gens, par la justice. Anne-Marie

  • Reportage : Stéphanie Thomas
  • Réalisation : Anne-Laure Chanel

Merci à Peggy Leroy, Sophie Janois, Rémi, Laurent, Etienne, Edith Roy

Chanson de fin : "Liars" par Gregory Alan Isakov - Album : "Gregory Alan Isakov with the Colorado Symphony" (2016) - Label : Suitcase Town Music

Playlist à emporter

En cliquant sur "Ajouter à..." vous pourrez récupérer tout ou partie  de la playlist de cette émission sur Spotify, Deezer ou Youtube.

L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Production déléguée
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......